Urgent: Dominique de Villepin invité de RTL mercredi à 7h50

Publié le par L'équipe du blog

Jean-Michel Aphatie reçoit Dominique De Villepin le 29/08/2007 à 07:50.

http://direct.rtl.fr/ 

Le dossier Clearstream est une "construction", selon Dominique de Villepin


L'ancien Premier ministre Dominique de Villepin, mis en examen dans l'affaire Clearstream, a estimé mercredi sur RTL que ce dossier était une "construction".

"Ce dossier n'est pas un dossier de rivalité politique, c'est une construction", a-t-il déclaré en réfutant la thèse de la machination destinée à nuire à son rival pour l'élection présidentielle Nicolas Sarkozy.

M. de Villepin a en outre confirmé qu'il ne demanderait pas à être jugé par la Cour de justice de la République (CJR). "Je ne revendique aucun privilège, aucun avantage (...) on me demande de répondre à la justice, je réponds", a-t-il dit.

"Ce que je veux c'est que la vérité apparaisse rapidement. Je suis blessé dans cette affaire, blessé par ce que j'estime être un acharnement inutile. Quand on s'en prend à ma famille, quand on s'en prend à mes enfants, cela me blesse", a-t-il ajouté.

Dans l'affaire Clearstream, selon l'ancien chef du gouvernement, "une thèse s'est imposée à l'automne 2004, qui n'avait rien à voir avec le sujet qui était une affaire industrielle et internationale. Cette thèse (celle de la machination politique, ndlr) s'est imposée au point d'imprimer l'instruction judiciaire".

"Quand on sort des procès verbaux d'audition tronqués, quand on sort des pièces d'un dossier, des éléments de perquisition isolés de leur contexte on peut faire dire n'importe quoi", a-t-il estimé avant d'ajouter : "Tout cela est mis au service d'une accusation contre moi, je le dis c'est faux et c'est injuste. Il n'y a pas en justice une thèse qui préexiste à la vérité".

Interrogé sur la position de l'ancien président de la République Jacques Chirac qui a décidé de ne pas répondre aux questions des juges Jean-Marie d'Huy et Henri Pons, en invoquant l'article 67 de la Constitution, M. de Villepin a simplement répondu : "Je respecte ce que dit et ce que veut Jacques Chirac".

L'ancien Premier ministre était invité sur RTL pour parler de son second livre sur Napoléon, "Le Soleil noir de la puissance, 1796-1807", dans lequel il décrit notamment l'ascension vers le pouvoir de Bonaparte.
Source: Yahoo.fr

Publié dans Rendez-vous

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Tom 28/08/2007 21:00

Merci pour l'information !