Dominique de Villepin sera, demain matin, l'invité de Jean-Jacques Bourdin

Publié le par L'équipe du Blog

Demain matin, de 8H30 à 10H00, Dominique de Villepin vous accompagnera sur RMC et BFM TV en compagnie de Jean-Jacques Bourdin

Publié dans Agenda

Commenter cet article

Philippe 16/10/2007 12:54

Eric P,

A lire le petit texte ci-dessus et les communiqués unanimes des syndicats de journalistes, il semble que les fantasmes que vous dénoncez chez les autres soient plutôt des réalités avérées.

Mais, il est vrai qu'en Sarkozye, tout ce qui contredit le Chef génial est un complot, une attaque, un acte de maveillance.

Même la vérité est ainsi vue en Sarkozye!!!

C'est dire...

Source Réseau Voltaire 16/10/2007 11:43

Après avoir dénoncé la censure qui frappe toute critique du président Nicolas Sarkozy, les syndicats de journalistes se sont indigné des diverses fonctions honorifiques et missions rémunérées offertes par le président de la République à onze chroniqueurs influents des grands médias.


• L’ancien courtisan de François Mitterrand, Jacques Attali, éditorialiste à l’hebdomadaire l’Express, a été nommé président de la commission pour la « libération de la croissance française »
• George-Marc Benhamou, confident officiel l’ancien président Mitterrand, éditorialiste au quotidien Nice Matin et chroniqueur au quotidien La Provence, a été nommé « conseiller pour la culture et l’audiovisuel » du président de la République.
• Jean-Louis Bourlanges, chroniqueur sur la radio France Culture, a rejoint le « Comité de réflexion sur la modernisation et le rééquilibrage des institutions de la Ve République »
• Guy Carcassone, chroniqueur à l’hebdomadaire Point, a rejoint le « comité de réflexion sur la modernisation et le rééquilibrage des institutions de la Ve République »
• Jean-Claude Casanova, fondateur de la revue Commentaire, éditorialiste associé au quotidien Le Monde, a rejoint le « comité de réflexion sur la modernisation et le rééquilibrage des institutions de la Ve République »
• Jean Marie Colombani, ancien directeur du quotidien Le Monde, chroniqueur politique sur France Inter le vendredi matin, et animateur de l’émission « Face à face » sur la chaîne de télévision Public Sénat a accepté une mission officielle de trois mois sur la réforme des conditions d’adoption.
• Olivier Duhamel, chroniqueur sur France Culture, a rejoint le « comité de réflexion sur la modernisation et le rééquilibrage des institutions de la Ve République »
• Yves de Kerdel, éditorialiste au quotidien Le Figaro et chroniquer à la radio économique BFM, a rejoint la commission pour la « libération de la croissance française »
• Éric Le Boucher, chroniqueur économique au Monde, a rejoint la a commission pour la « libération de la croissance française »
• Myriam Lévy, qui a suivi la campagne de Ségolène Royal pour Le Figaro, a été nommée conseiller en communication du Premier ministre.
• Catherine Pégard, rédactrice en chef du service politique de l’hebdomadaire Le Point, a été nommée conseiller politique du président de la République.

Par ailleurs,
• Marie Drucker, présentatrice du journal télévisé de France 3, est l’épouse d’un député et ancien ministre.
• Christine Ockrent, animatrice de l’émission « Duel sur la 3 » sur France 3, est l’épouse du ministre des Affaires étrangères
• Béatrice Schoenberg, présentatrice du journal télévisé de France 2 est l’épouse du ministre de l’Environnement.

À l’inverse
• Laurent Solly, ancien chef de cabinet de Nicolas Sarkozy au ministère de l’Intérieur, a rejoint la direction de la principale chaîne de télévision TF1.

Sources Réseau Voltaire

Eric P 16/10/2007 11:35

quand je pense qu'à longueur de blogs certains fantasment sur le contrôle des médias par Nicolas Sarkozy.

Vous reconnaitrez, je l'espère, que votre copain peux dire tout le mal qu'il pense du mien. En toute liberté.

Info 16/10/2007 11:35

"On en a fait une affaire de symbole (...) un symbole de fermeté vis-à-vis de l'immigration. Et ça, je crois que c'est une erreur, parce que ce n'est pas le bon terrain", a déclaré sur i-Télé le député-maire de Vannes (Morbihan).

Il a estimé que cet amendement posait "un vrai problème juridique".

"Nous avons en France un droit de la filiation qui est très protecteur", a-t-il souligné. "Le fait de ne pas avoir ces principes protecteurs pour les étrangers, qui sont en situation régulière (...) il y a un problème de droit, et c'est au juge constitutionnel de dire s'il sanctionne cette disposition".

M. Goulard a également jugé que d'éventuels quotas d'immigration par nationalité poseraient "de vrais problèmes de principe".

"Si jamais un texte comme celui-là était présenté, je crois que, y compris au sein de la majorité, il y aurait vraiment des cas de conscience", a-t-il mis en garde