Audition par la commission des finances du Sénat

Publié le par L'équipe du Blog

Vous pouvez retrouvez l'intégralité de l'audition de Dominique de Villepin conduite par la commision du sénat, dans notre espace Dailymotion.

Publié dans Rendez-vous

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

samira 31/10/2007 16:39

A Tietie, "Quel imbécile" était destiné à David Martinon qui a organisé l'entretien de sarkozy avec CBS. Mais voilà avec les journalistes libres américains, on ne souffle pas les questions comme avec nombre des journalistes français. C'est cela aussi la différence entre la démocratie américaine et celle française.

Les citoyens de Neuilly à qui on réserve un imbécile n'ont plus qu'à reprendre à leur compte le slogan: "un imbécile, parce que nous le valons bien!" Sinon il leur reste à démontrer aux Français qu'ils préfèrent le slogan: "pas d'imbécile, car nous valons mieux que cela!"

beatrice L 31/10/2007 14:01

a FH:
merci pour avoir etre si aimable. Vous m´avez repndu a mes questions et vous n´avez rien dit sur mes fautes( et je doit avoir beaucoup). Bon , vous avez raison dans votres arguments et je voudrais vous faire un petit question ¿qui sont les autres impliques dans cet affaire?. Oui , je sais que tout ça a favorise beaucoup N Sarkozy mais de la meme façon a pu favorise les autres impliques (je crois qu´il a aussi d´hommmes politiques de gauche), la seule difference c´est que Sarkozy aurait etre le plus astucieux, ou le mieux conseille.
Je voudrais poser une autre question. Tout le monde a vu Sarkozy et son show avec la journaliste americaine ... le "quel imbecil" a qui etait adrese?. Bon , moi non plus hais Sarkozy, mais je ne sais pas comment dire en français ce que je pense sur lui en espagnol.En espagnol on dit "me cae fatal"

Tietie007 31/10/2007 13:04

J'ai bien aimé le livre sur les 100 jours de Dominique de Villepin. D'ailleurs j'y vois, dans sa critique des notables de l'époque, qui ont joué contre Napoléon, une certaine stigmatisation des édiles d'aujourd'hui, notamment à l'UMP.