Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dominique de Villepin à nouveau entendu jeudi prochain

Publié le

Dominique de Villepin, mis en examen dans l'affaire Clearstream, sera entendu jeudi par les juges chargés de cette enquête de dénonciation calomnieuse et devrait être confronté à ses contradicteurs les 11 et 12 décembre, a-t-on appris de source proche du dossier.

Les juges Jean-Marie d'Huy et Henri Pons devraient interroger Villepin sur sa gestion de l'affaire à la fin de l'année 2004, selon cette source.

L'ancien premier ministre a déjà été entendu à deux reprises depuis sa mise en examen fin juillet pour "complicité de dénonciation calomnieuse, recel de vol et d'abus de confiance et complicité d'usage de faux".

Sa convocation les 11 et 12 décembre devrait avoir pour objet une confrontation avec le général Philippe Rondot, témoin clef de l'affaire, et Jean-Louis Gergorin, ancien vice-président d'EADS mis en examen dans ce dossier.
Source: AFP

 

Commenter cet article

Philippe 26/11/2007 03:31

Un élu sarkozyste qui a un passé ennuyeux chargé pour les sarkozystes au pouvoir ou le maire dont la mairie- Asnières- est à prendre.

Chacun sait que Nicolas Sarkozy, comme son Ministre Bernard Kouchner (surnommé "va -t-en guerre" par certains), veut que la France aide G W Bush dans une possible guerre contre l'Iran, à déclencher selon les sources américaines bellicistes en janvier-février 2008.

C'est donc avec un intérêt certain et un sourire parfois ironique que les lecteurs du blog, y compris sarkozystes (nul n'est moins bien informé vraiment qu'eux) liront l'article en lien suivant et ceux qui lui sont liés sur la réception par le Maire d'Asnières le 21 janvier 2005 de l'ambassadeur du régime dictatorial iranien avec remise à ce dernier de la "Médaille d'Honneur" de la Ville!!!

http://www.asnierois.org/fw/html/modules.php?name=News&file=article&sid=363

L'affaire a fait du bruit médiatique national à l'époque avec ensuite la parution d'un DVD montrant l'amour forcené de son Directeur de Cabinet de l'époque, Francis Pourbagher, pour la dictature de Téhéran dans une interview télévisée à la TV du régime en question

http://www.asnierois.org/fw/html/modules.php?name=News&file=article&sid=491

Il convient de livrer maintenant pour réflexion à celles et ceux qui pensent encore que le, sarkozysme soit compatible avec cohérence et sincérité la dépêche suivante de l'agence IRNA -organe de presse du régime iranien- traduite pour la Justice en 2005 par deux traducteurs assermentés.

A déguster à petites gorgées en pensant à l'amitié de Nicolas sarkozy pour G W Bush...lire attentivement le passage sur le "lobby juif" et la défense à ce moment des propos génocidaires du Président iranien.

Une dépêche qui aujourd'hui crée la gène par rapport au maire en question, sans oublier ses ennuis judiciaires, en Sarkozye!

On peut comprendre cette gène....

----------------------------------------------

Le maire d’une commune française subit des pressions du fait de relations culturelles avec l’Iran

Paris, IRNA, 16/12/2005

Le Maire de la commune d’Asnières-sur-Seine, dans la banlieue parisienne, subit des pressions politiques, pour avoir accueilli des manifestations culturelles et établi des relations culturelles étroites avec l’Iran.

Les conseillers municipaux d’Asnières , ville située au nord-ouest de Paris, ont tenu jeudi soir un conseil municipal, au cours duquel fut demandée la mise en place d’une commission d’enquête, chargée d’investiguer les relations de la mairie d’Asnières avec l’Iran.

L’année passée, la Mairie d’Asnières-sur-Seine a été le lieu d’un évènement culturel venu d’Iran, « Chiraz, le paradis Persan », qui fut bien accueilli tant par les Iraniens résidant en France que les Français eux-mêmes.

Lors de cet évènement, qui s’est accompagné d’un concert de musique traditionnelle iranienne, des produits de l’artisanat et de la calligraphie de la province du Fârs furent exposés dans le bâtiment de la Mairie.

Certaines sources proches du dossier indiquent que les relations culturelles entre la Mairie d’Asnières et les pôles culturels iraniens à Paris datent de plusieurs années. Il y a donc lieu de s’interroger pourquoi cet évènement suscite soudainement un conflit parmi les conseillers municipaux d’Asnières.

Ces mêmes sources sont d’avis que ces pressions politiques exercées par les conseillers municipaux de la Ville d’Asnières, répondent aux pressions exercées par le lobby juif, à la suite des déclarations récentes du Président iranien à propos de la réalité de l’Holocauste.

Le Maire d’Asnières, Manuel Aeschlimann, est membre du parti majoritaire en France, l’UMP.

Aeschlimann est aussi conseiller pour l’opinion publique de ce parti ; il est également membre de plusieurs groupes d’amitié entre le Parlement Français et différents pays étrangers, dont l’Iran.

Son directeur de cabinet à la Mairie d’Asnières, Francis Pourbagher, est d’origine iranienne. Il a fourni beaucoup d’efforts afin que s’élargissent les relations culturelles entre cette Mairie et l’Iran, et que les habitants de cette ville fassent connaissance avec la culture iranienne.

Vendredi, les media français ont également publié l’information, selon laquelle 13 membres du conseil municipal d’Asnières, appartenant aux partis UDF, PS et UMP, ont demandé, la veille, que soient éclaircies les relations entre cette Mairie et des dignitaires iraniens.

Le débat de la veille entre les conseillers municipaux de la Ville d’Asnières fait suite à une émission de télévision du mois d’août 2005 – émission enregistrée par Francis Poubagher, directeur de cabinet du maire, à la télévision iranienne.

Selon les media français, le débat de la veille entre les conseillers municipaux de cette ville de la banlieue parisienne est devenu si houleux, que les conseillers n’ont pas pu s’accorder sur le contenu de cette émission. Il est prévu que la traduction de l’émission soit confiée à un traducteur agréé.

Les media français ont ajouté que Manuel Aeschlimann, Maire d’Asnières, condamne cette demande des conseillers municipaux, dont il juge qu’elle constitue une forme de chantage aux dépens de son directeur de cabinet d’origine iranienne.

Le Maire d’Asnières a déclaré avoir présenté les attaques des conseillers municipaux de cette ville, qu’il juge de caractère raciste et discriminatoire, auprès de l’entité chargée en France de la lutte contre les discriminations raciales ; il a déclaré avoir porté plainte contre ces attaques.

Philippe 26/11/2007 02:16

Derrière les annonces triomphantes des sarkozystes, la réalité qui se dessine sur l'avenir d'Airbus...en Chine.

Mentir aux citoyens et cacher les faits, les deux mamelles du système sarkozyste.

La preuve par l'AFP

-----------------------------------------------

Airbus: les syndicats craignent une délocalisation partielle en Chine

Il y a 13 heures

TOULOUSE (AFP) — Des syndicats d'Airbus France ont estimé samedi à Toulouse que les déclarations du président d'EADS, Louis Gallois, sur une éventuelle délocalisation de la production en zone dollar, était une façon de les préparer "psychologiquement" à des annonces de transferts vers la Chine.

La visite d'Etat du président français Nicolas Sarkozy, à partir de dimanche dans ce pays, "c'est notamment pour nous préparer psychologiquement à un transfert de charges vers la Chine", a déclaré à l'AFP Marina Lensky, représentante du syndicat CFTC, espérant que ce transfert sera "très limité et permettra d'avoir des contrats chez eux".

Cette inquiétude est partagée par le syndicat majoritaire Force ouvrière (FO) et la CGT, qui ne souhaitent pas que soit transféré "n'importe quoi en Chine" où, selon le quotidien économique français La Tribune, 100 à 150 Airbus devraient être vendus durant la visite de trois jours du président Sarkozy.

Les déclarations de M. Gallois, qui "complètent" les propos tenus jeudi par le président d'Airbus Thomas Enders, préfigurent également les annonces qui pourraient être faites la semaine prochaine sur "les cessions de sites et la situation airbusienne avec la problématique euro-dollars", selon le syndicat CGC-CFE.

Le patron d'EADS, maison mère d'Airbus, a déclaré samedi au journal allemand Welt am Sonntag que le cours actuel de l'euro, qui a frisé cette semaine le seuil des 1,50 dollar, était "très clairement une menace pour notre existence - pas dans l'immédiat, mais à long terme", le groupe aéronautique produisant en Europe des avions vendus en dollars.

Le délégué syndical de FO, Jean-François Knepper, a jugé "un peu prématuré de prendre des décisions par rapport au cours du dollar aujourd'hui (...) le phénomène de parité euro-dollar est structurel à notre industrie."

"Il y a des périodes pendant lesquelles ça nous a permis de gagner beaucoup d'argent. Et qui peut dire quel sera le taux de parité euro-dollar ? Aujourd'hui, les mécanismes de couverture de taux de change couvrent jusqu'en 2010", a-t-il ajouté, regrettant une nouvelle fois que la logique financière prime sur les intérêts industriels.

Selon M. Knepper, "ça ressemble un peu à une opération pour passer en force sur l'externalisation de nos productions". La CGT et la CFTC ont estimé que les sous-traitants étaient particulièrement visés par ces "délocalisations forcées".

"Le durcissement de Power8 (plan de restructuration, ndlr) va se faire par l'externalisation" vers la zone dollar, a renchéri le délégué syndical central CGT Xavier Petrachi pour qui, dans ce contexte, "la vente des sites (européens) ne va pas changer grand chose".

Philippe 26/11/2007 02:11

Remise en ligne avec le nouveau fil

-----------------------------------------------
Merci à la rédaction pour le passage en ligne de l'article du Taipei Soir, relié à d'autres, écrits sur ces affaires sur ce site médiatique francophone qui va rouvrir bientôt...et donc continuer son excellent travail.

Oui, il est intéressant que toute coopération de la Justice française avec les Juges et enquêteurs taiwanais sur ces affaires ait été interdite ou empêchée depuis le début du scandale des frégates.

Comme il est curieux que personne -pas mêmes des médias français comme Marianne, l'Express ou Libération- n'ait pensé à accueillir les témoignages de première main de Lee Tenh Huei et d'autres personnages taiwanais prêts à témoigner.

Le fait de permettre à Dominique de Villepin et à ses amis et défenseurs de connaître ces faits sourcés peut aider à aller à la racine des affaires Cleastream 1 et 2 qui réside bien dans les 3 affaires de ventes d'armes françaises à Taiwan entre 1989 et 1999 et les milliards d'euros de rétro-commissions.

Je précise pour être encore parfaitement compris que si Dominique de Villepin vient à Taiwan, il pourra rencontrer, avec ses conseils, les enquêteurs et magistrats taiwanais, recueillir en toute sérénité leurs informations à titre amical personnel et les faire ensuite éventuellement valoir devant les magistrats instructeurs français (sous réserve des traductions adéquates de documents).

Cette suggestion parfaitement réalisable dans les faits me paraît présenter un intérêt certain pour la défense de Dominique de Villepin et donc sa victoire juridique ultime et rapide.

Ce qui est l'objet même de ce blog....

Espérant que mon message sera entendu et écouté.

Car plus vite cette affaire Clearstream 2 aura été éclairée et la bonne foi de Dominique de Villepin publiquement reconnue, il pourra rebondir politiquement, sous réserve des remarques sur les questions de tactique et de stratégie faites auparavant sur ce blog.

L'intérêt sur de multiples plans d'un voyage détendu et "informatif" de Dominique de Villepin à Taiwan me paraît ici manifeste.