Clearstream: audition Lahoud/Gergorin

Publié le par L'équipe du blog

Les juges chargés de l'enquête sur l'affaire Clearstream ont organisé aujourd'hui une confrontation entre Imad Lahoud et Jean-Louis Gergorin, deux des principaux mis en examen dans ce dossier de dénonciation calomnieuse, a-t-on appris de sources proches du dossier.
Le mathématicien franco-libanais et l'ancien vice-président d'EADS sont poursuivis pour "dénonciation calomnieuse" et "faux et usage de faux", respectivement depuis les 9 et 2 juin 2006.
Source: Le figaro

Publié dans L'affaire Clearstream

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Max 27/11/2007 13:27

Ne pas répondre à Eric P.

Eric P 27/11/2007 10:48

j'ai l'impression que mes nombreux amis villepinsites oublient que Bruno Lemaire a récupéré la circonscription de... Jean Louis Debré. Ferait-il lui aussi parti du complot sarkozyste ?

Un mystère sur lequel notre ami Philippe nous éclairera sans doute très prochainement. Affaire à suivre donc

martine broda 27/11/2007 10:06

Vous avez entièrement raison, je suis totalement scandalisée par l'annonce du livre de Bruno Le Maire, que je considérais comme un ami , et qui était l'être en qui Dominique avait le plus confiance

Philippe 27/11/2007 09:55

Un exemple d'unité républicaine contre le système sarkozyste.

Article du Parisien 92. Une leçon de sens républicain d'élus et militants de tous bords que les élus villepinistes et Dominique de Villepin devraient apprécier.

-------------------------------------------
REVUE DE PRESSE Un article paru dans le journal LE PARISIEN, Lundi 28 novembre 2007

LES HABITUES du marché du centre-ville d'Asnières ont eu droit, hier, à une véritable haie d'honneur. Difficile d'éviter les tracts tendus par une dizaine de militants particulièrement motivés.

Face à l'UMP, le front de l'opposition PS-MoDem-Divers Droite s'est rassemblé sous la bannière d'ANTICOR. L'association de lutte anticorruption créée par Eric Halphen et basée dans la ville voisine de Clichy lançait sa campagne exigeant la transparence de la gestion municipale.

A Asnières, les militants demandent l'organisation d'un conseil municipal avant le 30 novembre afin que la municipalité présente le rapport de la chambre régionale des comptes sur la gestion de la ville de 1999 à 2006. Tout est affaire de date. L'équipe en place a reçu ce rapport en octobre. Le prochain conseil est prévu le 13 décembre.

Or, en période électorale, une loi de décembre 2001 interdit la publication de ce type de document moins de trois mois avant l'échéance. La date limite est donc vendredi prochain. Faute de quoi, le rapport ne pourra être rendu public qu'après les élections municipales. Mais le maire UMP, Manuel Aeschlimann, a fait savoir qu'il refusait « de procéder à une quelconque manipulation du calendrier ».

« Le maire se cache derrière la loi qui organise l'opacité », insiste Séverine Tessier, présidente d'ANTICOR. Côte à côte, les militants d'horizons différents parlent pour le coup d'une même voix : « En agissant ensemble, au-delà des sensibilités politiques, nous donnons d'autant plus de poids à nos revendications ! » La pétition lancée par ANTICOR totalise déjà 800 signatures.

O.B.

Philippe 27/11/2007 09:47

Reda,

Bien sûr, vous avez raison: la sortie du livre de Bruno LE MAIRE a été annoncé avec "gourmandise" par certains sarkozystes....

Il s'agit d'une répétition de l'opération "Besson" avant les élections présidentielles contre la candidate PS, mais cette fois, le but est de corroborer les accusations portées ici et là sur le "caractère monarchique, mégalomane et incompétent" que les sarkozystes attribuent à Dominique de Villepin afin de réussir ce qui a échoué avec le dossier Clearstream.

Le système s'acharne et veut VRAIMENT la tête de l'ancien Premier Ministre. Il faut donc faire monter en ligne de nouvelles forces et de nouveaux arguments.

C'est tout dire et assez pour comprendre.

Il serait bien, si je peux faire une suggestion, que les sites et blogs villepinistes éditent en ligne l'article de www.bakchich.info et la notice biographique de Thierry Herzog.

Mis ensemble, c'est un aperçu concentré des réseaux croisés de toutes sortes et à l'oeuvre dont tous les fils remontent par le plus total des hasards vers Nicolas Sarkozy!

Il est temps de démonter, détricoter, démanteler ces réseaux qui permettent de tenter de manipuler la Justice, de parfois l'arrêter ou la freiner dans son travail au service de l'intérêt public et de protéger les amis du système en attaquant, par ailleurs, de manière diffamatoire et malhonnête, les personnes qui veulent l'intérêt du pays et de la République.

Dominique de Villepin et ses amis élus ont-ils besoin encore de plus de faits évidents pour comprendre que seule l'offensive permanente identifiant et dénonçant ces réseaux est la seule issue politique pour s'en sortir, vaincre et donc survivre?

Il est plus que vivement souhaitable qu'ils engagent une campagne médiatique d'ampleur nationale sur la levée du secret-défense, sur les dossiers UIMM et Laporte, sur la question de principe et les interrogations que peuvent susciter l'unicité de l'avocat qui défend Thalès et Nicolas Sarkozy, tout en promouvant les attaques contre Dominique de Villepin dans l'affaire Clearstream 2, en donnant au pays les éléments effarants que www.bakchich.info révèle à partir des faits survenus à Asnières, mais qui sont le révélateur du système qui frappe Dominique de Villepin depuis qu'il entend combattre Nicolas Sarkozy et ses ambitions.

Le "réveil villepiniste" urge maintenant: et là, Dominique de Villepin et ses amis ont tous les éléments en main pour frapper efficacement sur le plan de l'instruction relative à Clearstream, mais aussi, sur le plan médiatique, pour montrer la réalité du système en place aux citoyens.

Sinon, comme je le craignais, et comme les évènements de Villiers le Bel le montrent, la colère va exploser en violence et le pays courra vers de graves secousses dangereuses.

La parole est aux élus villepinistes et à Dominique de Villepin qui, ici, est vraiment aidé efficacement. Mais, pour que cela soit encore plus efficient, il doit lui-même être le haut-parleur, à sa manière et avec ses mots,des faits ici relatés.

Autre chose: il serait temps aussi qu'il prenne attache avec les élus d'Asnières et les associations citées. L'ennemi est commun, les méthodes combattus similaires, l'union pour l'action me semble donc la meilleure solution.

Bien amicalement,