AGENDA

Publié le par L'équipe du Blog

Demain matin, de 9H10 à 9H35, Vincent Josse recevra Dominique de Villepin, dans "Esprit critique", sur France Inter. L'émission sera réécoutable sur le net. Nous vous communiquerons le lien.

Comme nous vous l'avions précisé, Canal+ a signé un accord avec Dailymotion. Nous ne pouvons donc plus vous poster les entretiens de Dominique de Villepin sur Canal. Pour ceux qui dispose de l'abonnement Canal+, il est possible que l'émission du Grand journal soit rediffusée sur Canal+ décalé.

Publié dans Agenda

Commenter cet article

laetimeg 31/01/2008 14:25

Concernant la chute de Sarko, il ne faut surtout pas s'emballer!!!
Il aura des chutes, des revers, des remontées...
Il n'est pas encore assez bas dans les sondages pour parler de désamour ou de révolte.
Encore une petite année comme ça et là ça va sentir le bruler...

L'équipe du blog 30/01/2008 22:34

Merci Nathalie pour cette info que nous publions sur le champ!

Philippe 30/01/2008 22:32

Sarkozy: la chute
Citoyens: la révolte

Selon un sondage pûblié ce jour et donné sur France 2, Nicolas Sarkozy a perdu 8% d'indice de confiance et ne rallie plus que 41% des répondants.

68% des sondés sont inquiets pour leur avenir, soit le plus haut taux de l'histoire du pays depuis que les sondages existent.

La chute est manifeste: plus de confiance, désaveu de la politique menée. Samira a raison. La France est au bord de la crise d'ampleur, c'est bientôt tout le monde qui va descendre dans la rue.

Les citoyens n'ont pas eu le droit en mai-juin 2007 à de vrais débats de fond. On leur a volé le droit de libre et véritable débat sur tous les sujets de fond. Cette absence de choix crée aujourd'hui une situation de tension sociale et politique croissante avec un risque important et croissant de révolte sociale généralisée.

A cela se rajoutent la crise bancaire et financière, le déclin de l'économie du pays, le chômage et la vie chère, la précarité et les salaires insuffissants. En un mot, le pays est parcouru d'une immense vague de mécontentement parfaitement légitime et justifiée, qui ne cesse de croître.

En sus, le refus dogmatique des sarkozystes de déclencher un référendum sur le Nouveau TCE apparaît comme une ignominie et un refus de la démocratie, une négation cynique de l'expression populaire. Cela peut être la goutte d'eau qui fera déborder le trop-plein de légitimes frustrations accumulées.

L'UMP court avec tout cela droit à un désastre majeur et à l'explosion alors que le gouvernement s'est coupé des réalités du pays, totalement.

Par ailleurs, les "réformes " dont on abreuve de mots employés à contre-sens les citoyens sont naturellement ressenties pour ce qu'elles sont vraiment: des reculs sociaux, politiques et économiques qui aggravent la colère populaire qui s'étend de tous côtés.

Le mépris est aussi un facteur de la révolte qui monte des profondeurs de la société.

Les vrais réformes, comme disent les historiens, elles ne peuvent venir que des besoins du peuple, des aspirations la société et apporter le progrès pour le peuple et le société.

Or, les "réformes" de ce gouvernement sont des "contre-réformes" qui vont à l'encontre des droits et des intérêts de tous les citoyens, mais aussi de la stabilité du pays.

Il urge que cesse cette comédie faussée, ce mensonge d'Etat permanent, qui permet à des Daniel Bouton de venir dans les médias expliquer que sa banque va bien quand elle coule, aux politiciens de dire que la France est en bonne santé quand les citoyens affirment, sur la base des faits vécus par eux, que tout va mal et de plus en plus mal.

La "rupture" est totale et profonde entre les dirigeants officiels du pays et le peuple qui souffre et n'en peut plus de voir ses aspirations bafouées, ses droits violés et sa vie sacrifiée, comme son avenir détruit.

Je pense comme Samira que les citoyens de France ne sont pas des "veaux", mais au contraire, que si une force surgit et leur permet de trouver la voie vers le progrès, la paix et la prospérité, contre les mensonges, la régression et la pauvreté, ils vont se mobiliser, se soulever et chasser les cyniques "aristocrates nouveaux" qui parasitent le pays pour le moment.

Partout autour de moi, les gens avec qui je parle, et ils sont nombreux, sont plus "politisés", plus "radicaux", plus "révolutionnaires. Tout le monde pressent que tout va exploser....

Le ras le bol est quasi-général, y compris chez les cadres et ingénieurs, épuisés par le stress au travail et une vie personnelle qui ne mène nulle part que de problèmes en séparations, de maladie professionnelle en angoisse du lendemain.

Les sondages expriment bien ce que je note.

La France est prête à exploser: et ce sont les sarkozystes qui vont servir de "têtes de veaux" aux citoyens. Et plus vite qu'ils le le croient!

Nathalie 30/01/2008 22:04

Vous pouvez regarder DDV sur Canal + à l'adresse suivante :
http://www.canalplus.fr/tous-les-programmes/pid2174-c-p-le-grand-journal.html

samira 30/01/2008 21:49

A lire :

http://www.lefigaro.fr/politique/2008/01/30/01002-20080130ARTFIG00552-l-erosion-de-la-popularitede-sarkozy-se-poursuit.php

Extrait: "68% des sondés pensent ainsi que «les choses ont tendance à aller plus mal». Même au niveau international, ils sont 49% à juger (contre 30%) que le rôle de la France dans le monde «s'affaiblit»."

Comme je l'ai déjà maintes fois dit, je ne partage pas vraiment l'avis général selon lequel les Français seraient des "veaux". Pour moi les Français n'ont tout simplement pas eu grand choix. Si vous jouez au tiercé vous misez uniquement sur les chevaux partants. Si les meilleurs ne se présentent pas sur la ligne de départ ce n'est pas la faute des parieurs. La plus grosse responsabilité incombe aux beaux marathoniens qui devaient se révéler dans les 10 derniers kilomètres et qui finalement, pour des raisons que nous ignorons, ont fait défection...Cela ne vous rapelle t-il pas un très beau et aussi très intellligent athlète? Alors Monsieur le Premier ministre vous avez désormais une responsabilité terrible à assumer et vous le savez fort bien. Vous devez donc permettre aux Français de laver leur honneur en les aidant afin que l'on cesse définitivement de les traiter, si injustement, de "veaux". Ce n'est pas parce que le très admirable de Gaulle a dit cela dans un moment d'énervement, que l'on doive en affubler les Français pour l'éternité. J'ai pour ma part une beaucoup plus haute opinion des Français !