Agenda du vendredi 1er février

Publié le par L'équipe du Blog

7H00 à 9H00 France culture, Dominique de Villepin sera l'invité d'Ali Baddou.

22H45 France 2 Dominique de Villepin sera l'invité de Guillaume Durand dans "Esprits libres". 

Commenter cet article

Alain 01/02/2008 04:25

Je demeure persuadé que Dominique de Villepin reviendra. Il se prépare en vivant dans son monde à lui fait de poésie et de pragmatisme.
Il assiste impassible à la chronique d'une chute programmée entouré de nouveaux arrivistes et de nouveaux riches.
D'ailleurs, le nouveau profil bas depuis peu, n'est-il pas le signe d'une integration que le peuple rejette ses commissions, ses 300 et quelques suggestions d'Attali qui mettraient la France à feu et à sang.
Moi je crois au retour de DDV ! contrairement à ce que dit Mathide je vois peu d'hommes( ou femmes ) à gauche. Ah, oui, j'ai vu récemment DSK arriver au congrès du parti socialiste dans une immense limousine ! ça ressemblait un peu au yatch de Bolloré.
Et à droite ?
Personne sauf Dominique de Villepin ; il a bien cadré Sarkozy au début pour tenir les distances mais aujourd'hui, ce n'est plus la peine ; il peut attendre.
Une chose que j'aimerais savoir : que devient Jacques Chirac ? n'est-il pas malade au moins ?
Pourriez vous nous informer ; moi, j'aimais bien ce président ; et , en lisant Bruno Le Maire, on voit combien il était confiant et affectueux avec de Villepin et méfiant avec son successeur.
Amitiés
Alain

Martine 31/01/2008 17:43

@ Mathilde

Votre commentaire est beau et lucide. Je crois que vous avez tout compris.

Eric P 31/01/2008 16:58

Quand je disais que villepin finirait comme Couve de Murville....

même Mathilde n'y croit plus....

mathilde 31/01/2008 16:08

Dominique de Villepin admire Rimbaud, le Rimbaud des Ardennes à Aden, entre autre pour avoir eu le courage du départ.
La peur reste omniprésente....mais la peur n'est pas une fuite.
Il faut avoir peur de celui qui est sans peurs...et sans reproches !
La peur peut aussi permettre d'avancer...de faire le point, de changer d'embranchement.
Dominique de Villepin a besoin d'humanité dans sa vie, et désire écrire une nouvelle copie.

Je crois chers amis villepinistes, que Dominique de Villepin a tourné la page de la politique, en tout cas celle de la politique franco-française comme nous l'entendions.
Quand j'ai repris la formule abrupte de Charles de Gaulle, cela ne voulait pas dire que tous les Français étaient des veaux.
Toutefois, c'était quoi le lynchage vis-à-vis de Dominique de Villepin, hier ?
C'était quoi d'autre qu'un manque de réflexion de "veaux" que de descendre en flèche Dominique de Villepin lors du CPE ?
Nous ne sommes qu'une poignée à avoir décelé quel homme sommeille en lui...enfin une des facettes !
Non, tous les Français ne sont pas des veaux, et la France compte également plus d'un grand homme d'Etat actuellement.

Dominique a déjà changé le cours de sa vie, et je respecte son choix.

Cela ne le rendra pas moins interressant, moins écoutable, et ne lui fermera pas les portes d'un engagement possible, autre, un autre temps !

C'est homme est un être fort mais également fragile qui a frôlé la brisure, et qui le sait.
Cette souffrance qui a peut-être flirté avec la rupture d'avec soi, un moment donné, moment béni où il gardait plus que jamais l'amour des siens, lui a donné un signal pour son retour à la vraie vie.
Son besoin d'humanité est également la résultante de sa résilience, et sa nature profonde, avec les mots, la beauté et le poids des mots, très éloigné du choc des photos.
Dominique de Villepin a besoin de se donner à une mission humaine,qui rend les hommes meilleurs, en les obligeant à sortir d'eux ce qu'il y a de meilleur..... et cela exprime encore et encore la profondeur de cet être.

Pour moi, la page de l'homme politique Dominique de Villepin se tourne avec son "Hôtel de l'Insomnie", pour laisser place au poête de l'âme, au voyageur, à celui qui rêves des Marquises et d'autres d'ailleurs.

La France gronde, et alors ???
Cela n'est pas la première fois, ni la dernière.
Tout le monde ne parle que de la baisse du pouvoir d'achat, ils s'en prennent à SARKOZY, qu'ils ont eu la bétise de croire en campagne, comme s'il n'était pas plus qu'évident, que nous devons apprendre à vivre autrement, à cesser d'être des consommateurs du jetable, et de l'irrécupérable.
C'est en nous qu'est la véritable réponse, pas dans les mains du pouvoir....ou alors si peu !
Sauf si nous voulons continuer à vivre en irresponsables de notre propre vie.
Cela ne veut pas dire que demain sera noir...seulement moins rose, plus humain aussi.

La France ne manque pas d'hommes honnêtes, de gauche à droite, en passant par le centre, qui sont capables de diriger notre pays, et qui ont cette ambition-là.
Cela n'a jamais été le moteur de Dominique de Villepin.

On est plus dans le rêve, mais dans le pragmatisme.
Il faut regarder la réalité droit dans les yeux, faire face, et trouver, s'inventer une nouvelle vie.
Les mondes émergeants montent, et nous forcément baissons, car le déséquilibre tend à diminuer en notre défaveur....et nous nous adapterons, peut-être même avec bonheur....in fine.
Cela n'est-il pas que justice !
Le capitalisme comme nous le vivions a vécu, et nous devons inventer une société plus proche de l'humain.
En cela Dominique de Villepin a tout compris, probablement longtemps avant la masse.

Et je rajouterai ces quelques mots d' "Aristote" comme écrits dans une autre ère pour notre chevalier des temps dits modernes Dominique de Villepin. :

"Le courage est le juste milieu entre la peur et l'audace" !

... et n'oublions jamais, que le rêve est la folie d'un seul, alors que la réalité est la folie de tous......et avec SARKO 1er nous sommes dans la réalité, car ce type ne sait pas rêver, et ne le saura jamais.

Dominique de Villepin est l'homme des peurs et des plus grandes audaces : il nous restera toujours la plus grande des audaces de de début de millénaire :

son NON à la guerre du haut de la tribune de l'ONU.

Je suis convaincue qu'il nous en fera vivre d'autres audaces encore....



Soyons honnêtes : Dominique de Villepin nous a-t-il envoyé des signes laissant croire qu'il envisageait la présidence, ou une future présidence ?

...non !

Dont acte.