Article sur Clearstream

Publié le par L'équipe du Blog

Source : Bakchich.info

jeudi 31 janvier 2008 par Nicolas Beau:

Les juges devraient boucler fin février leur dossier de listings trafiqués. Il se murmure qu’ils auraient dans leur besace bien peu d’éléments solides contre Villepin, reconvoqué ce jeudi 31 janvier. Seule nouveauté de l’affaire, le forcing que mène un habitué des prétoires pour entrer dans le dossier. Tout ça pour ça…

Les innombrables parties civiles de l’affaire Clearstream, qui représentent une partie des noms accolés à de faux comptes de la banque luxembourgeoise, ont été surprises d’être convoquées, début février, pour une audience de la chambre de l’instruction du TGI de Paris. Étrangement, cette missive ne précisait pas la raison de ce branle bas judiciaire.

En fait, un particulier du nom de Jacques Bidalou, habitué des palais de Justice, s’estime, pour d’obscures raisons, lésé par la diffusion du faux listing Clearstream et s’étonne que la justice n’ait pas accepté sa constitution de partie civile. Une affaire Bidalou en perspective ?

Marchands d’armes, grands flics, mafieux russes, personnalités politiques, dont un président de la République du nom de Sarkozy… Les quelque deux cent cinquante personnalités dont le nom figure sur le fameux listing constituent le club le plus sélect de France. Et le procès, avec quelques vedettes du barreau, sera du dernier chic. Du coup, ils sont nombreux, parait-il, à tenter, mais sans succès, de se porter partie civile.

Seul souci dans la préparation de ce show judiciaro-politique, les coupables risquent de manquer à l’appel. Après des kilomètres de perquisition, les juges d’Huy et Pons tournent en rond. Qui a fabriqué les fameux listings ? Où se cache l’inspirateur de cette machination ? Mystère ! Il se murmure dans l’entourage des magistrats que peu d’éléments resteraient dans leur besace contre Villepin. Dans ce cas, Lahoud et Gergorin pourraient - sauf rebondissement de dernière minute - se retrouver seuls sacrifiés sur le front judiciaire. Tout ça pour ça…

Une nouvelle convocation de Dominique de Villepin, ce jeudi 31 janvier, dissipera-t-elle ces interrogations ? Pas sûr. A l’époque, l’ancien Premier ministre n’avait pas prévenu son frère ennemi du gouvernement, Nicolas Sarkozy, de l’existence de ces listings ; et ce n’est pas bien en effet de ne pas aider ses petits camarades. Mais Villepin savait-il pour autant que ces listings étaient falsifiés ? Rien dans l’instruction des deux juges de l’affaire Bidalou, pardon Clearstream, ne le prouve.

De l’affaire Bidalou à l’affaire Bidon ?

Publié dans L'affaire Clearstream

Commenter cet article

samira 01/02/2008 20:29

Martine, merci c'est magnifique: j'admire. Message reçu 5/5 !

Martine 01/02/2008 15:26

@ Samira

que ton nom soit un sceau sur mon coeur
dans la crypte du texte caché
ne l'ébruite la bouche balbutiée
le confie à la main plus sûre
tel l'écrit qui fut le vecteur
de cet amour surgi dans sa chute
né au fond d'un naufrage
qui se redresse vers le salut
comme le vert de l'espérance
aux jours les plus désespérés

samira 01/02/2008 14:34

Martine, vos poèmes sont sublimes ! Je ne sais qui vous inspire toute cette beauté, si cet être déjà dans l'au-dela ou encore ici-bas, mais diantre, il a de quoi être touché...

mathilde 01/02/2008 11:49

Samira,
je lis de la malice dans vos propos quand vous dites que je veux que Villepin "me" rejoigne à Strasbourg !!!
Strasbourg est la capitale diplomatique de l'Europe, où siègent des institutions internationales à l'égale de New-York et Genève, tout en n'étant pas la capitale d'un pays.
Je ne connais pas Dominique de Villepin, et cela n'est pas mes desseins, sauf hasards de la vie...et dans ce cas-là, il y a bien plus de chance que cela se fasse à l'international! J'admire également Dominique de Villepin pour la famille qu'il a créé avec une femme d'exception, qui sait cultiver l'art de la discrètion tout en en étant de ce monde, un monde artistique choisi.
Par pitié ne faites pas de moi une groupie : cela serait une insulte à l'égard de Villepin, qui vaut mieux qu'une gravure de mode, ou un "sarkococo" comme dirait Probst.
Je ne raisonne donc qu'en européenne.
Plus que jamais je pense que Dominique de Villepin est l'homme qui pourra créer cette fonction des affaires étrangères européennes et de la solidarité entre peuples.
C'est dans ce cadre-là que je vois Dominique de Villepin défendre des dossiers à Strasbourg aux Droits de l'homme.
Avec le TGV, on ne met pas plus de temps que de traverser Paris aux heures de pointes !
J'ai bien écouté ce matin Dominique de Villepin, et j'entends ses paroles avec ma sensibilité et mon histoire, tout comme chacun de nous les perçoit avec sa perception et histoire. Forcément nous avons tous une perception différente.
Je conçois tout à fait que faire le deuil d'un Dominique de Villepin qui a choisi de tourner une certaine page peut être douloureux, à des degrés divers.
Dominique de Villepin ne tourne pas le dos à la France, loin de là. Il veut la servir autrement, mieux, et sur un espace qui gomme les frontières.

Info 01/02/2008 08:06

http://afp.google.com/article/ALeqM5hgf7otYKhdgUsnPTbeN0cBZwDsqA