Dominique de Villepin sur LCI

Publié le par L'équipe du Blog

Retrouvez l'entretien que Dominique de Villepin a accordé ce matin (mardi 12 février), à Christophe Barbier sur LCI.

Dominique de Villepin: "C'est très simple: l'affaire Clearstream, je crois que cela apparait tous les jours un peu plus, n'est pas une affaire politique. C'est une affaire financière et internationale qui a été détournée de son objet. Donc j'espère que la vérité va éclater très vite." 

"Ce que je crois c’est que nous sommes dans un moment important de notre histoire, difficile. Cela  ne concerne pas seulement la figure du Président de la République, ça concerne la France. "

« Il y aura certainement des leçons à tirer en ce qui concerne l’UMP… Viendra le moment où il faudra regarder cela avec sérénité.»
 
« Ce qui me parait important c’est de défendre ce qui doit être défendu dans cette période : notre pacte républicain. Il y a une exigence et une vigilance républicaines ; les valeurs qui sont les nôtres sur la laïcité, sur l’immigration. Je crois qu’il est très important aussi de se concentrer sur l’indépendance nationale de la France. Nous semblons oublier, dans ces périodes, les grands défis extérieurs. »

"Il faut se rassembler sur nos valeurs républicaines."
 

"L'ouverture et la rupture atteignent leurs limites."

"Je ne crois pas que ce soit en brouillant les lignes des frontières des partis politiques que l'on soit susceptible d'y arriver le mieux."
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

mathilde 12/02/2008 17:51

Sarkozy à Martinon: "Tu devrais t'excuser!"
Par Rue89 08H00 12/02/2008

Les deux hommes se rencontrent dimanche: "Je t’ai donné mon fils, je t’ai donné ma ville et tu m’as mis dans la merde! Tu devrais t’excuser!" Et au Président de signifier aussi à son porte-parole qu’il ne sera pas dans l’avion qui doit l’emmener en déplacement en Guyane.

Source : Liberation.fr


//////////

Cela devient de jour en jour de plus en plus pathétique en "Sarkosie" !

Sarkozy a trahi Chirac en 95, et depuis depuis 9 mois il trahi l'ensemble des Français.
Pire, son fils qui lui ressemble tant (en grand blond), celui à qui avait été volé son scooter (où même les "services" de l'Etat avaient été appelé à la rescousse), et qui est apprenti comédien, a été très tôt à bonne école....on trahissant avec éclat, sûr de son fait, Martinon.
Conclusion, même à Neuilly, le fief vole en éclat.
Mais quel est-il ce Sarko pour mettre ainsi en avant son fiston bling-bling, qui n'a aucune légitimité en rien, à peine sorti de ses pampers bleus, pour s'imaginer qu'il allait en faire le prince de Bel-Air...pardon Neuilly !!!

Ici, nous savions que Sarkozy allait être une catastrophe pour notre pays.
Mais à ce point-là, et si vite, mêmes les pronostics les plus ravageurs ne pouvaient tabler sur un tel éparpillement, un tel étalage, un tel désastre.
N'importe quel Français lambda peut aujourd'hui rêver de présidence, tant celle en cours est au ras des pâquerettes !!!

J'ai comme le sentiment que FILLON qui file du trop bon coton pourrait bien en être puni par qui nous savons !!! Sûr que le très opportuniste Bertrand doit déjà rosir de plaisir quant à sa promotion post-municipales...le fauteuil de Lagarde en amuse-bouche pourrait l'attendre, avant celui de Fillon ???
Au moins avec un Bertrand, l'ego hypertrophié d'un SARKO serait journellement passé à la brosse à reluire.
Pas comme avec ce Fillon passe-muraille, l'anti-président par excellence..... très au fait des affaires de l'Etat, bosseur, intègre, et sans complaisance.

mathilde 12/02/2008 15:22

Quand les engagements du gouvernement Villepin sauvent le gouvernement actuel à l'Eurogroupe !

//////////////////

L'Eurogroupe plutôt clément avec la France
Challenges.fr | 12.02.2008 | 11:35

Il a rappelé la nécessité pour Paris d'équilibrer ses finances en 2010, mais juge que cela ne pourra se faire qu'avec une conjoncture favorable.

Le ministre du Budget Eric Woerth
Reuters
"Je trouve l'avis plutôt équilibré", a déclaré, mardi 12 février, Eric Woerth, le ministre du Budget et des Comptes publics à propos de l'accord de l'Eurogroupe appelant la France à respecter l'engagement d'équilibrer ses comptes publics d'ici à 2010 si les "conditions cycliques le permettent". La France a bénéficié d'une relative clémence de la part de ses partenaires de la zone euro sur ses déficits.

Ainsi, le président de l'Eurogroupe, Jean-Claude Juncker, a souligné que l'Hexagone devrait "faire en sorte d'atteindre l'objectif en 2010", dans le sens de l'engagement du gouvernement de Dominique de Villepin. Toutefois, il a rappelé que cet engagement était à atteindre seulement "si les conditions cycliques le permettaient", alors justement que le continent entre dans une période de ralentissement économique. Une déclaration que la ministre de l'Economie et des Finances, Christine Lagarde, a jugée, lundi soir, "équilibrée".

"Certes, les déficits français sont trop importants. On n'arrête pas de le dire mais on n'arrête pas aussi d'essayer de les combattre. On a bien des objectifs précis de retour à l'équilibre des finances publiques. Ce n'est pas uniquement des intentions", a ajouté Eric Woerth, qui s'exprimait à l'issue de son audition par une mission d'évaluation de l'Assemblée nationale sur la fiscalité des médicaments. Le gouvernement a en effet plusieurs fois annoncé viser l'équilibre des finances publiques en 2012 (date de la fin du mandat de Nicolas Sarkozy) et non 2010. "Dans une phase de ralentissement économique général, c'est évidemment beaucoup plus difficile", a précisé le ministre.

Les membres de la zone euro ont néanmoins insisté sur la nécessité pour Paris de mener des réformes structurelles, de façon "à pouvoir assurer une marge de manoeuvre suffisante" par rapport à la limite de déficit public autorisé dans l'UE chaque année, à savoir 3% du Produit intérieur brut (PIB). Un message qui devrait être réaffirmé mardi soir par les ministres des Finances des 27.

////////