Désormais, aucun Français ne pourra plus dire qu’il ne savait pas !

Publié le par L'équipe du Blog

Dominique de Villepin s’engage pour que soit défendu le respect des valeurs républicaines. Au micro du Monde, il redit son attachement à l’essentiel, à savoir ce qui touche à l'identité française:

« Il s’agit pour moi d’une démarche de conviction et non d’une démarche d’opposition. J’ai toujours défendu la nécessité d’une vigilance républicaine qui est pour moi essentielle et ce, tout particulièrement dans un temps d’incertitude et de confusion. Alors c’est vrai pour la défense de nos valeurs républicaines, valeur comme la laïcité, principe fondamental qui nous permet d’éviter qu’en France, comme on le voit à travers le monde, la religion ne soit un facteur de division et un facteur d’affrontements. C’est vrai aussi pour ce qui concerne l’équilibre de nos institutions qui est une garantie de démocratie, de stabilité et d’efficacité et c’est vrai enfin pour la défense de notre indépendance nationale à l’heure où nous pouvons craindre un infléchissement de notre politique étrangère.
Personnellement je ne peux pas transiger sur de tels enjeux qui touchent à l’identité française. Ils méritent, je le pense, un vrai débat et je souhaite qu’une très large majorité de Français puissent se rassembler pour défendre cette vision de la France et cette vision de son idéal républicain. »

 

La revue Marianne traduit : bien sûr les signataires ne font pas partie, comme on dit, du même « camp ». Ils s’affronteront demain. Ils s’affrontent aujourd’hui. Mais ils font partie du même pays. Et, malgré tout, les valeurs, dont ils tiennent à rappeler qu’elles sont essentielles, constituent leur patrie commune. Et la nôtre.
Ce n’est pas faire injure au chef de l’Etat, ce n’est pas contester a priori (chacun là-dessus a son opinion) sa volonté proclamée de rupture ou de réforme, que de constater que ces quatre principes, ces derniers mois, ont été gravement mis à mal. D’où cet appel. D’où cette volonté de replacer l’essentiel au centre du débat. On pourrait, certes, insister sur la radicale nouveauté d’une prise de position qu’on pourrait presque qualifier de culturelle- sur laquelle se retrouve, fût-ce un bref instant, les représentants des six grands courants qui participent à la vie politique du pays : la gauche, le centre gauche et l’écologie, le centre autonome, le centre droit majoritaire, le gaullisme et la droite souverainiste. Mais au fond, c’est simplement normal et cela devrait même être banal.

Commenter cet article

faurissier 19/02/2008 13:27

il est dommage que Dominique de Villepin se soit amalgamé à Bayrou & co pour affirmer son sentiment sur ce sujet ( valeurs répiblicaines)...Il pouvait le faire d'une autre manière.
Savez vous bien que la plupart des gens qui semblent apporter leur suffrage au Modem le font, non pas par adhésion ni estime ( loin de là) mais par défaut d'offre polique;
Je regrette beaucoup que Dominique de Villepin se soit mêlé à un groupe qui est très très loin de lui sur le plan de la stature politique. Ce se rapprocherait même de la combine politicienne de rapprochement pour soit disant augmenter sa force..C'est dommage..Dominique de Villepin a une carte à jouer , mais qu'il la joue seul dans un premier temps , et très vite les soutiens afflueront ..

Nathalie 16/02/2008 21:53

Instructif au regard de l'affaire Clearstream :
http://www.lefigaro.fr/economie/2008/02/15/04001-20080215ARTFIG00533-les-juges-financiers-sont-empeches-de-travailler.php

Betty 16/02/2008 21:33

Comme DDV et l'ensemble des signataires ne transigeons jamais sur les enjeux qui touchent à l'identité française et encore moins quand l'âme même du peuple français est en question!

Nathalie 16/02/2008 18:36

A lire :
http://poli-tic.lejdd.fr/2008/02/16/22-municipales-destabilise-et-sonne-sarkozy-se-paye-les-electeurs

laetimeg 16/02/2008 17:23

Avez-vous le commentaire de yves Jégo sur I Teélé qui compare cet appel aux méthodes stalinniennes...

On croit rêver...