Réaction de Dominique de Villepin reccueillie par Médiapart

Publié le par L'équipe du Blog

Merci à Nathalie !


Source http://www.mediapart.fr/atelier-journal/article/29022008/l-ancien-premier-ministre-reagit-des-partis-pris-et-des-proces-d-in


L’ancien premier ministre réagit : « des partis pris et des procès d’intention »

29/02/2008Par

Auteur: 
MediaPart

Contacté vendredi 29 février par MediaPart, Dominique de Villepin estime que ce rapport final «brille essentiellement par les questions qu’il n’aborde pas» et ajoute qu’il laisse «de côté tous les éléments qui ne démontrent que trop qu’à aucun moment je n’ai participé à une entreprise de dénonciation calomnieuse».

L’ancien premier ministre (2005-2007) nous a fait parvenir le texte suivant :

« Les éléments rassemblés à la clôture de l’instruction font ressortir clairement que les accusations portées contre moi ne reposent que sur des partis pris et des procès d’intention. Plusieurs accusations infondées ne sauraient en rien constituer une accusation forte ; elles témoignent au contraire d’une vision biaisée du dossier où écrans de fumée, instrumentalisations et rumeurs se sont multipliés. Le rapport final des enquêteurs brille essentiellement par les questions qu’il n’aborde pas, affirmant sans preuves et avouant sa faiblesse, en laissant de côté tous les éléments qui ne démontrent que trop qu’à aucun moment je n’ai participé à une entreprise de dénonciation calomnieuse. Ce qui sera aisément démontré dans les prochaines semaines.

Je regrette que cette instruction n’ait pas dépassé ce que rapportait la rumeur médiatique et politique. Ainsi il a d’abord été fait état d’un prétendu rapport de la DST, que j’aurais ordonné à mon arrivée au ministère de l’Intérieur, dont l’instruction a pu finalement montrer qu’il n’existait pas. De même, les perquisitions à mon domicile et à mon bureau n’ont servi qu’à monter en épingle un mystérieux DVD crypté qui s’est avéré, après plusieurs mois d’enquête et de coûteuses investigations, n’être qu’une transcription de mes discours diplomatiques. Puis certains ont voulu voir un nouveau rebondissement dans la découverte d’un ordinateur à Beyrouth, mais là encore l’affaire a tourné court.

Entre le grand spectacle auquel a donné lieu l’affaire Clearstream et la réalité des faits, il y a au bout du compte un fossé considérable. L’essentiel a été oublié. Seul le procès permettra de répondre aux deux questions essentielles : qui a commencé à falsifier les listings en 2003 et dans quel but, alors même que je n’ai été saisi de ce dossier qu’en janvier 2004 ? qui a pu faire pression dans ce dossier pour imposer un préjugé aussi contraire à la vérité ?

En tout état de cause, je suis convaincu qu’il ne s’agit pas d’une affaire politique, mais bien d’une affaire industrielle et financière. Je sais que la vérité et la justice finiront par l’emporter.

                                                                                     Dominique de Villepin. »

Publié dans L'affaire Clearstream

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jocelyne Ilacqua 01/03/2008 19:03

Je réfléchis et voilà que j'ajoute une précision très importante quand je parle de "méfiance", je parle de "méfiance positive", il n'est pas question de s'enfermer dans une paranoïa et dans la peur, je préfère le mot "prudence", car le problème de la France, et ce, depuis toujours, j'ai parlé des francs tout à l'heure qui étaient désunis pour des problèmes de différences culturelles, qui sont devenues au Moyen Age des castes que l'on retrouve toujours en France aujourd'hui, et les castes en France sont un frein l'évolution économique et politique de la France, c'est la vraie faille de la France, il n'y a plus de confiance dans ce pays, il n'y a plus de dynamisme non plus, alors que c'est un pays qui a un énorme potentiel, briser les forteresses des castes en France serait la solution, nous n'y sommes pas et ce sera difficile de nous "unir" mais il le faudra sinon nous ne sortirons de cette crise de civilisation, nous aurons toujours les mêmes problèmes économiques que vous connaissez, bref nous piétinons depuis 1750 car nous avons eu et nous avons toujours en France, comme nous l'a déjà dit Mathilde, d'excellents experts, que ce soient des économistes ou des politiques puis est arrivé 1789 qui n'a pas servi la "Liberté" comme vous le savez et nous en sommes toujours à ce même status quo de castes qui sont une entrave à la confiance et au dynamisme de ce pays. Voilà, c'est ce que je voulais ajouter pour qu'il n'y ait pas de contre sens sur ma pensée qui incite au contraire à s'unir ensemble et surtout à apprendre "à se faire confiance", à s'ouvrir entre nous et au monde, au lieu de continuer à se "diviser" et à se replier en communautés distinctes, c'est ce qu'il faut éviter à tout prix pour voir nos problèmes économiques et politiques disparaître mais en fait c'est bien plus compliqué que cela, ce pays ne rayera pas d'un trait de crayon toute son histoire, ceci dit chacun peut y mettre du sien dans cet effort d'ouverture à tous les sens du terme, enfin je le souhaite ...

Jocelyne

Vibia Galla 01/03/2008 17:31

Oui, et il faut que cet écho soit positif......comme une onde qui se propage.....

Jocelyne Ilacqua 01/03/2008 17:11

@Vibia

Merci, Vibia.

Et j'ajouterai un dernier mot, à la recherche de la "Liberté", on peut aussi se tromper comme je l'ai fait, "errare humanum est ! Il n'y a que ceux qui ne font rien, qui ne se trompent jamais ... J'aime lorsque l'on se fait ainsi écho, cela prouve que l'on est unis et que l'on poursuit, tous ici, le même projet, le même but ... se référer à mes nombreux commentaires.

Jocelyne

Vibia Galla 01/03/2008 17:04

Jocelyne, ne vous inquiétez pas pour moi, je ne suis pas née de la dernière pluie.........

Pour vos fautes, ce n'est pas la peine de les corriger. Ce ne sont que des fautes de frappe. Nous en faisons tous et même en se relisant, il est impossible de les éviter (Errare humanum est !)

Jocelyne Ilacqua 01/03/2008 16:50

Si je parle ainsi à visage découvert, c'est pour vous protéger et vous mettre en garde, cela prouve que je ne suis pas lâche car pour avoir approcher ces "eaux dangereuses" de très près, je devrais me taire, au lieu de cela, je choisis de témoigner de mon expérience pour vous protéger et vous éclairer ... Restez villepinistes et éclairés ... Et surtout "Libres" ! Je ne sais pas si certains arriveront à décrypter à mon message ... "Libres" ... Tout le sens de ce que je dis est dans cet adjectif ... "Libres" ... Or il y a beaucoup de chemin à faire avant d'y arriver ... J'espère et je vous souhaite de mon coeur d'y parvenir et d'être victorieux.

Jocelyne