Dominique de Villepin à la Tribune de Genève: "Une démocratie est toujours beaucoup plus forte quand elle a une opposition forte. "

Publié le par L'équipe du Blog

Merci à Mathilde de nous permettre de lire l'entretien que Dominique de Villepin a accordé à la Tribune de Genève. Nous vous en recommandons vivement la lecture. Y sont abordés de nombreux sujets dont: la démocratie, l'appel du 14 février, les Jo de Pékin, la libération d'Ingrid Bétancourt, le système bancaire, les limites du fonctionnement libéral des sociétés, les fonds souverains, l'affaire Clearstream, son engagement en politique...

"C’est en s’allégeant de ses propres intérêts personnels que l’on peut le mieux servir son pays et le monde."

"Que dans d’autres circonstances de la vie, l’élection s’impose à moi, bien sûr: je n’ai jamais rejeté l’élection. Si l’occasion se présente, je ne me déroberai pas."

Commenter cet article

jocelyne Ilacqua 04/04/2008 16:25

@ Mathilde,

C'est promis Mathilde, moi, qui ai "la dent dure", il me faut apprendre à modérer mes écrits et trouver le ton juste sans tomber dans les excès, les excès sont mes plus grands défauts à l'écrit seulement, alors raison de plus pour m'amender. Cela me fera découvrir l'écriture sous un autre aspect ; mais je vous assure que, dans la vie, je suis une personne très relationnelle et très agréable selon les autres, je maîtrise et mesure toujours mes propos mais grisée par les mots, à l'écrit, il est évident que "je ne suis plus dans les clous". Mais je ne m'en rendais pas compte : "le nez dans l'guidon", lancée en roue libre sur la pente ... c'est très bien de me l'avoir fait remarquer, je peux ainsi travailler là-dessus. Si je n'y réussis pas (ce sera très difficile pour moi) car j'écris des satires très cruelles, je resterai neutre, j'apporterai des informations nouvelles et je ne ferai pas d'esprit, je vous le promets, car le mien est toujours trop acerbe, c'est une herbe folle indomptable. Merci Mathilde de votre patience.

Jocelyne

mathilde 04/04/2008 14:16

@ Jocelyne...Vibia Galla a raison. Mon mail relevait essentiellement de l'agression faite à Samira de Hafida et approuvée par vous-même dans un mail précédent effacé.
Nous devons restez forts entre villepinistes.
Heureusement que nous avons des divergences, grandes et petites.
Seul importe le regard que nous projettons sur la France d'aujourd'hui et de demain, et celui qui nous réuni s'appelle Dominique de Villepin.
Soyons caustiques, critiques, ironiques, même un peu méchands, mais pas d'attaques personnelles qui blessent.
Samira avec qui nous sommes souvent divergentes sur des points de géopolitique me manque depuis 2 jours.
C'est une personne d'une qualité rare, qui arrondie peut-être moins les angles que moi, et cela n'est pas plus mal.
Tout le monde est bienvenu, et pour ma part j'aimerai qu'il y ait plus d'intervenants directs. Il faut seulement tenter de rester dans les clous...même vis-à-vis du locataire de l'Elysée !!!
Nous avons tous une histoire, un vécu, des souffrances, mais chacun de nous doit s'efforcer de ne pas déraper, moi en premier. Je suis excessive mais j'essaie de me modérer quoique il y ait souvent des ratés...mais quand c'est envoyé, c'est envoyé !
Donc Jocelyne, essayez ; cela n'est pas si difficile....surtout avec "Eric" comme putshing ball !

Jocelyne Ilacqua 04/04/2008 00:28

@ Vibia,

Merci Vibia, vous m'avez apaisé et libéré et vous m'avez tendu le miroir de ce que je suis devenue, dure dans mes propos sans en avoir conscience et malheureusement dure dans la vie aussi mais j'en ai conscience et je maîtrise bien ma conduite envers les autres sans jamais les blesser, mais avec les mots, le pouvoir des mots est tellement grisant pour moi, à tel point que je ne sais plus m'arrêter ; mais vous m'avez beaucoup apporté sur ce blog, j'apprendrai à modérer mes propos et à réfléchir avant d'écrire en ce qui concerne "la politique" et à ne plus diverger. Il faut dire que pour moi, c'est la première fois de ma vie que je participe à la politique, je m'y suis toujours intéressée bien sûr, je regarde les infos tous les jours, mais cela s'est toujours arrêté là, tous les partis m'ont déçu, je suis allée tous les "visiter" de loin pour me faire une opinion et voir si leurs idéaux, leurs idées, leurs projets, leur programmes, se rapprochaient des miens, mais non, aucun ne me parlait de la société dans laquelle j'aurais aimé vivre, je suis une libre penseuse et une rebelle, j'ai compris très tôt que la politique ne changeait pas la vie, mais que les poètes et les écrivains, en revanche, pouvaient changer la vie, quitte à risquer leur tête à en mourir (c'est pour ça que j'ai réagi si fort au sujet d'Ingrid et que je soutiens les gens qui ont le courage de défendre des idées nouvelles ou leurs idéaux ouvertement et de se battre dans des situations désastreuses ; je les admire, je suis une idéaliste, ce n'est pas une qualité car cela mène bien souvent à sa propre perte), moi, j'écris, je rêve la vie, je suis visionnaire, avant gardiste m'avait dit une personne très connue en France, qui a eu beaucoup de mal à me faire comprendre que les mentalités ne changeaient pas du jour au lendemain. Je ne fais pas de politique, je la laisse à ceux qui sont compétents en la matière, je vote tout le temps blanc parce que jusque là, en France, nous ne sommes pas parvenus à ce que je souhaite pour ce pays malheureusement. Je ne souhaite qu'une société de qualité, des gens tous très instruits et de bonne éducation avec une économie au premier rang mondial, une Europe réussie et forte, pas de guerres surtout, pas de violences, une Europe sans frontière et plus de misère "But I'm a dreamer" ... Je fais partie des "illuminés". Mais c'est bien de me ramener les pieds sur terre, cela m'a fait du bien je vous remercie tous. Je ne voulais surtout pas vous blesser.

Jocelyne, merci à tous.

Vibia Galla 03/04/2008 23:46

@ Jocelyne

Personne ne vous rejette et je ne crois pas trahir Mathilde en disant que ce n'était pas le sens des propos qu'elle a tenus. Ce n'est pas ce que j'ai lu en tout cas. Je pense que son message était plutôt un appel à la modération parce que quelquefois, se poser, se reposer en compagnie de personnes qui partagent le même idéal et le même enthousiasme, ce peut être profondément libérateur. Il peut même y avoir dans cette qualité d'échange une forme d'apaisement.

Jocelyne Ilacqua 03/04/2008 22:44

@ Mathilde,

Non, je n'en veux pas au monde entier ni à personne surtout, à vous tous encore moins, je suis tout simplement réaliste, trop direct, avec un vécu trop dur et je ne m'en aperçois pas, c'est bien de me le faire savoir car on ne se voit pas et on ne se lit pas, et mon but n'est surtout pas détruire ce blog, je n'y reviendrai plus jamais, ne vous inquiétez pas, puisque cela vous heurt, ce n'est pas mon but du tout, j'évite toujours de blesser ou de faire du mal, et si j'en ai fait veuillez m'en excuser.

Jocelyne