Prochaine date importante: le 21 juillet !

Publié le

Nous suivrons tous avec beaucoup d'attention le décompte des voix lors du congrès qui se réunira le 21 juillet dans la ville de Versailles qui a accueilli, hier, 14 juillet, le premier très grand pique-nique républicain : des milliers de personnes vêtues de blanc arboraient la cocarde tricolore (initiative à laquelle a participé Jean-Jacques Aillagon). Idée à reprendre partout en France l'an prochain?

Au sujet du vote "pour" ou "contre"  l'enterrement de la cinquième République:

Pour le Député Jean-Pierre Grand la pression exercée par l'UMP sur les parlementaires c'est "le retour des gardes rouges":

"Organiser cette pression sur les parlementaires, c'est indigne d'une démocratie moderne, irrespectueux de nos institutions, c'est d'un ringard absolu, même les communistes ne le font plus! C'est le retour des gardes rouges! C'est inouï, je ne pensais pas que ça pouvait arriver dans mon pays et dans mon parti. Ce sont les motions des pays totalitaires contre les députés"

 http://www.mediapart.fr/journal/france/republico/090708/deputes-ump-rappeles-a-l-ordre-le-retour-des-gardes-rouges-pour-le-v


Les réactions d'Hervé Mariton et de Georges Tron:

"Tant d'insistance peut toutefois produire l'effet inverse. Hervé Mariton (UMP, Drôme), qui s'était abstenu en première lecture, s'agace des "pressions" exercées par l'exécutif pour le vote d'une réforme qu'il juge "ni utile ni fondatrice" : "C'est tout sauf de l'indépendance." Il a finalement fait le choix, comme plusieurs députés restés proches de l'ancien premier ministre Dominique de Villepin, de voter contre à Versailles. "Sarkozy cherche davantage à instiller le doute dans la gauche qu'à convaincre sa majorité", estime le député de la Drôme.

"POUR UN PLAT DE LENTILLES"

Georges Tron partage cet avis. "Si on nous demande de voter pour ne pas mettre en échec le gouvernement, il faudrait peut-être donner des signes d'évolution des rapports de l'exécutif avec sa majorité. Je n'ai pas le sentiment que cela soit le cas", regrette le député de l'Essonne, pour qui "l'opération est mal gérée". Parmi les treize députés de l'UMP qui avaient voté contre en première lecture, une dizaine affirment vouloir maintenir leur vote."

L'intégralité de l'article:

http://www.lemonde.fr/politique/article/2008/07/15/reforme-des-institutions-le-suspense-reste-entier_1073376_823448.html?xtor=RSS-3208

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Républicain 21/07/2008 08:31

Jean-Pierre Grand, dans le Midi Libre à quelques heures de la réunion de versailles:

« C'est perdant - perdant », affirme Jean-Pierre Grand. Voilà qui a le mérite d'être clair ! « Je ne vois pas d'avancée réelle (...) Que le Président vienne parler devant le Congrès, pourquoi pas ? Qu'il ne puisse effectuer que deux mandats, d'accord. Tout le reste est inutile et parfois même dangereux », affirme l'élu héraultais. On le voit, le villepiniste Grand n'est pas tendre avec le « grand œuvre » de Sarkozy. « La V e République a fait ses preuves », estime-t-il, jugeant que sous prétexte de modernité, « on revient à des principes de la III e et de la IV e qui ont fait beaucoup de dégâts ». Car, souligne-t-il, « le Parlement dispose déjà d'assez de pouvoirs. Il suffirait que le gouvernement laisse une réelle liberté d'expression à sa majorité pour que ce pouvoir s'exerce vraiment ».
L'élu est affligé par le spectacle de ces parlementaires opposés ou critiques envers le texte mais qui voteront pour : « C'est vrai qu'il y a un découpage électoral à l'horizon... Quant à moi, je ne transigerai pas avec mes convictions. »

samira 17/07/2008 20:41

http://livre.fnac.com/a2259232/Dominique-de-Villepin-La-chute-ou-L-Empire-impossible-1807-1814?OrderInSession=1&Mn=-1&SID=08cf7fdf-c609-e5b0-2235-0c11eab0cf7b&TTL=180720082038&Origin=fnac_google_home&Ra=-1&To=0&Nu=16&UID=039e9ff9f-7095-7d17-e2bc-d7b49f4b2858&Fr=0

samira 17/07/2008 20:29

Le Maire qui raconte n'importe quoi pour expliquer son vote, Goulard qui ne cesse de l'ouvrir et qui se ferait, aux dernières nouvelles, porter pâle lundi quand le sérieux est devant lui. Oui, c'est clair la question mérite d'être posée: DDV a t-il vraiment besoin de sans-courage? Je n'en suis pas si sûre vu de la France d'en bas. Les Français en ont en effet plus que marre des combines et du manque de lisibilité sur la réalité des convictions des uns et des autres.

Effectivement si les Français n'ont plus de représentation nationale pour contrer la dérive du pouvoir personnel dénoncé par l'appel du 14 février (le spectacle auquel il nous est donné d'assister parle de lui-même)alors ils finiront par faire le boulot eux-mêmes. Et vous avez raison Mathilde, ils ne feront pas dans la dentelle. La crise économique qui affame les ventres, rendra les erreurs politiques beaucoup moins tolérables et supportables. Manque de bol pour tous: 2009 s'annonce terrible sur le plan de l'économie !

Marius 17/07/2008 20:03

Bon , nous y sommes , les noms commencent à tomber , c'est Bruno Le Maire qui ouvre le bal des faux-culs , en indiquant que tout n'est pas bon dans cette réforme des institutions , mais on comprend qu'il va faire allégeance au roitelet et voter pour !Diable , aprés les menaces sarkoziennes , nous sommes bien gentils , mais entre nos états d'âme et la réelection future à la députation il fallait bien choisir , les temps sont durs , vous comprenez chers amis ? : eh bien non justement , comme si le monarque n'avait pas déjà assez de pouvoirs !!!

Marius 17/07/2008 19:35

...Lu sur le site Mediapart que suite à sa dernière audiion par les juges , dans l'abracadabrantesque affaire Clearstream , DDV redemande un non lieu , ses avocats estimant que rien à charge n'est sorti de cet entretien : suite au prochain numéro , quel témoin , quel élément foireux Sarko et sa clique vont-ils nous sortir de derrière les fagots!!!