Dominique de Villepin sur Radio Notre-Dame

Publié le par L'équipe du blog

Dominique de Villepin sera demain à de 17 à 18 h, l'invité de Frédéric Mounier sur Radio Notre-Dame.
Rediffusions:
jeudi 2 octobre à 23 h
vendredi 3 octobre à 3 h
samedi 4 octobre à midi.

Le même jour vous trouverez également un article dans le journal LaCroix.

http://www.rcf.fr/emission.php3?id_rubrique=199018&id_locale=1&p=0&archive=1

Commenter cet article

mathilde 02/10/2008 12:17

FH, heureusement que nous ne sommes pas d'accord sur tout. Ségolène est une belle femme, courageuse, digne, intelligente.
Elle semble plutôt bien s'occuper de sa région de Charentes-Poitou.
Seulement la France ne sont pas les Charentes.
Son statut de femme donne envie à nous les femmes, de voir enfin une femme percer : à mes yeux cela est loin d'être suffisant pour pallier une autre forme d'incompétence que celle de Sarko. Oui, Simone Veil aurait eu en son temps pu et du remplir cette fonction. Je pense que les femmes sont tout simplement beaucoup moins ambitieuses et opportunistes que les hommes. Cela s'explique très naturellement pour moi, et je suis une femme très très libre. Une femme qui a donné la vie a réalisé un miracle, une création. Les hommes ne peuvent trouver une compensation au vécu du pendant de la maternité que dans la satisfaction professionnelle, création d'une entreprise, d'une aventure humaine, l'aventure et l'ambition de la politique.
Les femmes quand elle le veulent, le décident, sont à même de réaliser les mêmes objectifs.
Elles ne sont pas très nombreuses à se laisser abîmer en politique, d'où le rétrécissement au sommet de la pyramide !
Souvent les femmes de pouvoir se masculinisent, et n'ont pas vécu la maternité.
Une mère pourrait très difficilement devenir Ministre de la Défense. MAM ou Lagarde entrent dans ce schéma de femmes masculines. Cela n'est pas de l'anti-féminisme. Seulement une constatation qui ne vise en rien à diminuer la femme.
La femme qui est mère trouve de telles compensations dans sa fonction naturelle, qu'elle se freine trop souvent dans ses envies de se battre plus pour arriver plus haut, voire très haut...!

A lire l'article de Médiapart très complet sur la saga des "Frégates de Taiwan/Clearstream/..."

http://www.mediapart.fr/journal/france/260608/fregates-de-taiwan-le-parquet-propose-un-non-lieu-general

FH 02/10/2008 11:32

Mathilde qui a parlé de pestiférés??Ce n'est certainement pas moi!Sachez Mathilde que pour ma part je ne résonne pas en terme de droite gauche,il existe pour moi des personnages intéressants à droite comme à gauche mais dsk pour moi n'en fait pas parti.Vous savez même si elle à l'air plus "incompétente"(je ne sais pas si c'est la réalité et je trouve vraiment étrange(ce qui la rend beaucoup plus intéressante à mes yeux)que les médiats la fasse passer pour une ILLUMINE)je préfère de loin Ségolène à dsk.Elle n'a pas hésiter à faire des déclarations chocs rappelez vous"la main mise de clan sarkozy sur la France".

mathilde 02/10/2008 11:17

http://www.cyberpresse.ca/le-nouvelliste/arts-spectacles/200809/29/01-24488-ostr-gandhi-kennedy-lincoln-et-beethoven.php

un extrait :

La pièce de résistance de ce premier concert de la saison, la déjà monumentale Neuvième symphonie de Beethoven, a aussi été agrémentée de liens avec des proclamations de politiciens et hommes d'influence. Entre les mouvements de la symphonie, Patrick Lacombe a lu des extraits des discours de John F. Kennedy devant le mur de Berlin en juin 1963 (critiquant le communisme), de Dominique de Villepin à l'ONU en février 2003 (privilégiant la diplomatie aux armes dans le conflit en Irak), de Ghandi lors de son procès en mars 1922 (prônant la liberté d'expression pacifique), et de Martin Luther King en août 1963 (sur son rêve d'unité et de liberté). On ne peut s'empêcher de remarquer qu'outre Dominique de Villepin, tous ces défenseurs de la liberté et de la fraternité sont morts assassinés (Lincoln en 1865, Ghandi en 1948, Kennedy en 1963 et King en 1968).

mathilde 02/10/2008 11:09

Une interview de Bruno Le Maire :
http://www.lexpress.fr/actualite/economie/reduire-le-deficit-une-priorite-absolue_579309.html

mathilde 02/10/2008 11:05

Autre point de friction : utiliser le livret A à une autre destination que le financement des logements sociaux, dont la France a un besoin cruel. Au lieu de financer 30 000 logements encore sur plans de ses amis promoteurs, pour soutenir le bâtiment, il faut mettre les gazs pour augmenter la réalisation de logements sociaux en HQE. La France s'appauvrie, et le Français lambda a de moins en moins la possibilité de louer dans le privé. Nul intérêt de financer des programmes dans des campagnes éloignées. C'est dans les villes que le bât blesse le plus.
Que SARKO cesse de mélanger les tiroirs-caisses, de laisser filer les finances.
"Il" n'a peut-être pas oublié d'être c.., mais la compétence n'est pas au RV.