Le nouvel Obs: "A la surprise générale, le procureur de la République de Paris a finalement requis mardi le renvoi devant le tribunal correctionnel

Publié le par L'équipe du blog

"Après de longues hésitations et à la surprise générale, le procureur de la République de Paris a finalement requis mardi le renvoi devant le tribunal correctionnel pour "complicité par abstention de dénonciation calomnieuse" de Dominique de Villepin [..]

Les écrits du procureur Jean-Claude Marin, qui n'a jamais hésité à émettre des doutes quant à la finalité de cette instruction, étaient très attendus, y compris par les juges d'instruction qui doivent, dans les prochaines semaines, renvoyer ou non M. de Villepin, Jean-Louis Gergorin, Imad Lahoud, Florian Bourges et Denis Robert devant le tribunal correctionnel [..]

En juin dernier, le procureur avait pris un premier réquisitoire réclamant un supplément d'information concernant le rôle de Dominique de Villepin [...] M. Marin estimait à l'époque que les quatre années d'enquête n'avaient pas permis de prouver que M. De Villepin avait eu connaissance de la falsification des fichiers au moment où il avait incité Jean-Louis Gergorin à les transmettre à la justice en mai 2004
[..] Suite au premier réquisitoire, les juges d'instruction ont auditionné l'ancien Premier ministre pendant moins d'une demi-heure avant de clôturer leur enquête et de la retransmettre au parquet pour réquisitions [...]

Dominique de Villepin s'est toujours défendu de toute manipulation, assurant avoir demandé deux enquêtes dans le cadre de ses fonctions ministérielles[...]

Lire l'article dans son intégralité:
http://tempsreel.nouvelobs.com/depeches/societe/20081007.FAP0127/clearstream_le_procureur_requiert_le_renvoi_de_villepin.html

Publié dans L'affaire Clearstream

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Philippe 07/10/2008 18:57

Bonjour,

C'est une première de la Justice française qui est ici en recul de près d'un siècle: un ancien Premier Ministre est en quelque sorte accusé par un Procureur de la République (celui de Paris)de ne pas avoir CONNU les listes des VRAIS RECIPIENDAIRES des rétro-commissions dans les affaires de ventes d'armes françaises à Taiwan!!!

Pire encore: toute personne honnête et informée ne saurait ignorer que Dominique de Villepin a demandé, comme nombre de politiques de tous bords et de personnalités, la levée du secret-défense qui, LEGALEMENT, SEUL pouvait permettre d'identifier sans contredit possible les bénéficiaires français, notamment des rétro-commissions des 3 contrats de ventes d'armes françaises à Taiwan.

Ce qui est donc retenu pour demander le renvoi de Dominique de Villepin devant le Tribunal Correctionnel est donc ici une sinistre farce juridique sur le double plan des faits et du droit. Même à Moscou dans les années 1936-1938, on n'aurait pas osé ce genre de déclaration méprisante envers l'intelligence humaine.

Chacun sait qui était, après mars 1993, Ministre du Budget d'Edouard Balladur, Ministère qui eut à "gérer" les deux contrats concernant les Mirage 2000 et les missiles Matra.

Qui mieux que cet ancien Ministre du Budget, partie civile dans le dossier Clearstream, pourrait éclairer d'un coup, par les listes qu'il ne peut pas ne pas connaître, la vérité pour la Justice de la République?

Et s'il ne le fait pas, por quelles raisons continue-t-il à se taire et à taire la vérité?

Ce qui se passe avec Dominique de Villepin, qu'on soit un de ses adversaires ou un de ses partisans, est objectivement une infamie, une ignominie, mais aussi la couverture de lâches corrompus protégés par le secret-défense mis en avant par TOUS les gouvernements successifs depuis 1990.

Cela ne fera pas oublier la crise mondiale qui s'aggrave, malgré les déclarations d'une bêtise incroyable et contradictoires selon les moments des responsables français.

Quant à la crise financière et bancaire, on n'a encore rien vu, n'en déplaise aux dirigeants apeurés et désorientés du pays.

Pour mémoire, la crise qui se profile "touche" aussi les 67000 milliards ou 67 trillions de dollars des SWAP.

Autant dire que le Plan Paulson qui n'enraye rien est une goutte d'eau sur une feu gigantesque.

Quant aux critères de Maastricht et suivants, ils sont de facto caducs ou, pour être plus clair, " hors jeu".

Bref, l"UE présidée par Nicolas Sarkozy est en pleine débâcle et virtuellement en opposition frontale avec ses principes annoncés.

On peut même dire que la crise ne peut, naturellement, que pousser chaque Etat à protéger ses propres intérêts et ses propres citoyens.

Il s'ensuit que l'UE connaît dorénavant une crise de dislocation rampante qui aura des conséquences fortes sur l'euro, voire son existence à terme.

On comprend que certain Président de l'UE et de France ait envie, face à son bilan de désastre absolu, et ne sachant plus que faire et si de plus il peut peser sur la situation faute de moyens politiques et financiers indépendants, de s'attaquer à un homme politique qui voit plus loin et plus grand que lui.

Bien sûr, la Justice et les choix de Monsieur Marin sont indépendants de cet homme.

FH 07/10/2008 18:29

Comme a dit Segolène une grande penseuse
C'était une phrase de CYRANO:"ON N'ABDIQUE PAS L'HONNEUR D'ETRE UNE CIBLE"...rire

PS:il doit vraiment être terrorisé par lui pour s'acharner autant

FH 07/10/2008 18:19

CETTE AFFAIRE EST VERITABLEMENT DE LA SCIENCE FICTION
Ce n'est pas possible de se retrouver en France dans un pays "démocratique" dans une telle situation.Ils veulent vraiment le crucifier...
Mais quel est le tocard qui conseille sarkozy (il ferait mieux de relire les grands classiques de l'exercice du pouvoir)...
Boooooooooon Ils veulent lui empécher de revenir en politique mais de toute façon il n'a plus le choix il est obligé de rester sur le devant de la scène et de jouer son rôle pour se défendre et imposer ses idées.
Les français vont aller de plus en plus mal et tout cela va se cristalliser sur sarkozy, et qui mieux mieux qu'une vrai cible de sarkozy peut les comprendre?...