Quand François Fillon traite Dominique de Villepin "d'irresponsable"

Publié le

François Fillon n'a pas apprécié que Dominique de Villepin affirme, à l'antenne d'Europe1, que deux ans c'était long pour un Premier ministre. Sa réponse est venue ce matin par les ondes de France Inter.

Dans le journal de 13 heures la charge de François Fillon contre Dominique de Villepin a été rediffusée à l'antenne. Vous écouterez également l'analyse du Député de l'Hérault Jean-Pierre Grand.

Sur le sujet "y-a-t-il un risque révolutionnaire comme l'a dit Dominique de Villepin ?", France inter est allé dénicher un "spécialiste" pour tenter de discréditer la parole de Dominique de Villepin. Nous vous engageons à écouter la réaction de ce "spécialiste", qui se contredit tout seul. Monsieur Bernard Vivier, Directeur de l'institut supérieur du travail affirme que la situation sociale a échappé à tout contrôle. et que la situation est explosive mais que Dominique de Villepin a tort de parler de risque révolutionnaire. C'est un véritable morceau d'aveuglement et d'anti-Villepin primaire qui s'exprime ici au travers de cet "expert" qui décrit, dans les faits, les conditions d'occurence d'une potentielle révolution.

Extraits:
"Non, il n'y a pas actuellement de situations de nature révolutionnaire. Donnons aux mots leurs sens. Révolutionnaire cela voudrait dire organisé, préparé par des mouvements politiques, syndicaux extrémistes et ce n'est pas le cas d'ailleurs en la matière les mouvements d'extrême gauche ne sont pas très actifs aujourd'hui. Ils sont prudents"
Remarque: ce spécialiste connait-il vraiment l'Histoire?

"Il y a par contre une situation explosive, ça c'est vrai, de différentes origines: des conflits du désespoir, des conflits d'inquiétude; de lourdeurs sociales. Nous y sommes fort malheureusement très habitués  déjà
depuis plus d'un mois, et puis aussi des récupérations à caractère syndicales de certaines tendances au sein de certaines organisations syndicales qui mettent de l'huile sur le feu et qui récupèrent cette grogne à des fins qui pourraient déborder sur des actions plus violentes. Les syndicats ne sont pas débordés sur leur gauche mais par leurs bases. L'affaire est beaucoup plus sociale que politique.

"La radicalisation des conflits sociaux c'est relativement nouveaux  dans la période récente de notre histoire. Par contre dans l'histoire sociale de notre pays c'est une de nos spécificités, une de nos caractéristiques...Nous avons dans notre culture sociale un vieux fond anarchisant qui aujourd'hui se réveille"

A propos des salariés qui se tournent vers la puissance publique: "Ce n'est pas nouveau ça aussi. Quand quelque chose va mal, ne va pas bien en France, usuellement on se tourne vers le Roi pour lui demander aide et assistance et quand le Roi ne peut rien hé bien on le renvoie. C'est ce que l'on observe dans l'histoire de France"

Chers amis, quand on dit tous qu'ils reprennent en coeur les analyses de Dominique de Villepin et dans le même temps se rassemblent entre eux pour se liguer contre lui, on voit juste! Dominique de Villepin est en avance de plus d'un TGV sur les autres politiques et c'est ça qui les inquiètent tous, tous sans exception et c'est aussi pour cela que l'on trouve autant de politiques qui déversent leur bile sur lui.

Vous avez raison, chers amis, continuons à défendre encore et toujours Dominique de Villepin car c'est bien d'un homme en avance sur tous les autres dont notre pays a le plus besoin !

L’intervention de Jean-Pierre GRAND


L’intervention de Bernard VIVIER

Commenter cet article

Diana 23/04/2009 07:26

Malheureusement Nathalie, si on n'est pas abonné à Médiapart, on ne peut accéder à l'article en question...

Valérie 23/04/2009 00:13

Attention car on exécute parfois le porteur de mauvaise nouvelle!
Comme vous le faites remarquer,le"spécialiste accrédite les dires de DdV,mais aussi Jean-François Roubaud(président de la CGPME rassemblant des chefs de petites et moyennes entreprises)qui dit:"si l'Etat ne met pas rapidement le holà,un drame arrivera"ou Alain Minc,gourou du Président,comme le stipule Laetimeg sur son blog.
Aussi,DdV va subir des attaques,il faut que sa clairvoyance soit défendue devant l'opinion pour qu'il s'impose comme le futur"élu"
ON NE JETTE DES PIERRES QU'A L'ARBRE CHARGE DE FRUITS

Nathalie 22/04/2009 20:32

http://www.mediapart.fr/journal/france/220409/comment-dominique-villepin-se-prepare-pour-2012