Petits Extraits de l'article de Médiapart

Publié le

Voici pour Diana, quelques petits extraits du très long l'article de Médiapart. C'est un excellent article qui soulève de nombreuses et justes questions auxquelles chaque villepiniste se doit de réfléchir.
Vous comprendrez que nous ne pouvons nous permettre de  publier l'article dans son intégralité. Bonne lecture !



"A l’Elysée, on affirme que Dominique de Villepin ne fait pas peur. On prétend même qu’il n’a qu’à se présenter à la présidentielle de 2012..., cela permettra d’éviter de retrouver François Bayrou au second tour. Mais c’est Matignon qui se charge de lui régler son compte. Mercredi 22 avril, sur France Inter, François Fillon ré- pliquait à son prédécesseur, qui évoquait le 19 avril, un «risque révolutionnaire». «Il n’a pas une grande expérience du dialogue social» , a lancé le premier ministre, après avoir dénoncé une «attitude qui n’est pas responsable».

Son véritable retour (Dominique de Villepin), il l’a fait le 1er avril (lire notre article
du 2 avril), dans une salle comble de l’Assemblée nationale, à
l’occasion d’un colloque sur «La France et l’Otan» ?
...
Mais comment passer d’un «engouement» ? très lié à l’anti- sarkozysme ambiant à un courant influent au point de constituer une alternative de droite crédible à Nicolas Sarkozy en 2012 ? Pour Jean-Pierre Grand, autre député villepiniste, «il faut que Villepin aille à la rencontre des Français» . Une rencontre «tranquille» , «sans retenue», «une immersion dans la France profonde qui lui fera du bien et le rassurera» , confie-t-il à Mediapart...
Dans les mois qui viennent, l’ancien premier ministre débutera donc une tournée des départements ...
Aujourd’hui des universitaires, des gens de la finance l’appellent pour travailler avec lui, des élus veulent le voir dans leur département, les jeunes viennent l’écouter dans les facs.»
...
Mais le «villepinisme», ça existe ? «C’est le gaullisme du XXIe siècle, une vision, une culture, un discours rassembleur, une droite populaire et sociale », s’emballe Jean-Pierre Grand. Sans l’ombre d’un projet ? pour l’instant?, l’ancien locataire de Matignon a en tout cas une idée précise de ce qu’il ne veut pas. Ses salves anti-Sarkozy s’arti- culent autour de quatre thèmes :
– Une mauvaise gestion de la crise et un manque de justice
sociale...
 «Dans une société à faible consensus, où l’on est susceptible de connaître une éruption, on a besoin d’être vigilant sur les clignotants qui s’allument partout. Nicolas Sarkozy ne cesse de vouloir les gérer comme Moïse ouvrant la mer Rouge. C’est un pari... Mais la machine de passions peut le déborder et la machine des résultats va le déborder», analyse l’ancien premier ministre, qui résume : «Le tsunami arrive et Sarkozy est sur la plage, avec ses Ray-ban, son transat et son punch.»
– Un déséquilibre institutionnel et des libertés publiques menacées ...
– Une ambition européenne sacrifiée pour un projet atlan- tiste  symbolisé par un retour total de la France dans l’Otan...
– Le style présidentiel

Mais la stratégie de Dominique de Villepin est claire : ne pas apparaître comme l’assassin de Nicolas Sarkozy, attendre, rencontrer, proposer et arriver en homme providentiel à la première lueur. «L’élection, ce sont les circonstances qui font qu’elle devient naturelle. Croyez bien, je serai à ce rendez-vous» , expliquait-il le 1er avril. Et c’est sans doute là que le bât blesse : Dominique de Villepin comme François Bayrou  ne se conçoit qu’en recours après l’effondrement de la majorité, qu’en sauveur d’un pays en prise avec la crise.

«Il y a des points de convergence (entre F Bayrou et D. de Villepin), c’est une rencontre naturelle d’où naîtront des analyses intéressantes, reconnaît Hervé Mariton, tout en précisant : Villepin ne doit pas trop en faire là-dessus, l’UMP peut en profiter pour l’enfermer dans l’opposition. Je vois bien ce que Bayrou a à y gagner, sortir d’un certain isolement, moins ce que Villepin a à y gagner. Or il n’y aura qu’un seul élu pour la présidentielle ! »

Villepin est-il le mieux placé ? Pas sûr. L’ancien premier ministre part avec un certain nombre de handicaps :
– Un désamour avec les élus. Il n’est jamais passé par le suffrage universel et a souvent fait preuve de mépris à l’égard des parlementaires...
«Il n’a pas l’expérience d’un parlementaire, qui permet d’acquérir une certaine ouverture, une expérience des relations humaines, l’habitude de travailler avec des gens aux opinions différentes» analyse Gérard Larcher.
– Marqué au fer rouge par le CPE...
– Son image : énarque, diplomate, homme de culture et écrivain, il souffre dans l’opinion d’une image de poète aux envolées lyriques hors des réalités, ainsi que le moquent ses caricatures (Les Guignols, Plantu). Résultat : les Français l’envisagent davantage au Quai d’Orsay que pilotant la politique intérieure.
– L’affaire Clearstream le poursuit ? le procès aura lieu en septembre 2009.
– Une structure embryonnaire : marginalisé à l’UMP, il est peu présent sur la toile (2villepin n’est pas son blog personnel) et n’a encore ni club de réflexion ni parti politique...
Jean-Pierre Grand, lui, est le plus optimiste sur l’avenir de son champion
1) Il n’y a pas d’élection
2) Villepin n’a pas à défendre la politique du gouvernement.
3) Il n’est pas député et donc pas contraint.
4) Il a des idées, de l’expérience, une personnalité et c’est un homme avant tout au service des Français. » Et le député de l’Hérault de conclure : «C’est une traversée du désert, comme il y en a plein. On sait comment ça finit parfois » ...

Mais sur la route vers 2012, l’obstacle premier de Dominique de Villepin est sans doute la concurrence à droite pour tenir le drapeau de l’alternative à Nicolas Sarkozy. François Bayrou, chef autoproclamé de l’opposition...Autre outsider : le patron des députés UMP, Jean-François Copé...«Copé est apprécié des députés, il fait bouger les choses, il est intelligent, dérangeant», analyse Gérard Larcher..."
 

Commenter cet article

ludivine 24/04/2009 21:29

Encore merci pour le commentaire sympa du blog mais......tout en étant d'accord avec ce que vous dites peut-être que le doute me protège afin de ne pas idéaliser de manière immodérée un homme que je considère comme extrêmement
fascinant.

Valérie 24/04/2009 19:29

"Vise une planète,au pire tu atteindras une étoile"
Il faut persévérer dans l'apologie de DdV,laisser des commentaires pertinents(sans jouer de la provoc.ou d'agressivité ce qui serait contre-productif).Il suffit de mettre les gens face à leur contradiction pour rabaisser leur caquet.Par ex.quand on prétend que DdV courtise F.Bayrou pour jouer les opposants,rappeler que Bayrou lui a fait du pied depuis sa rentrée du 1er avril,signe qu'il a toute sa place sur l'échiquier politique.Hier dans l'émission d'Arlette Chabot,DdV a souvent été cité!

marius 24/04/2009 18:48

D'ordinaire , j'ai tendance à broyer du noir et à penser trop souvent au côté négatif des choses , peut-être que certaines épreuves m'ont amené à voir le verre à moitié plein plutôt que vide , je ne sais ? En tout cas positiver en tout , croyez moi , c'est payant ... Concernant DDV , j'ai en ce moment une pêche d'enfer , je fonde beaucoup d' 'espoir sur l'avenir et j'ai une foi incroyable en son devenir politique .

Auparavant quand on me disait : " oui, bien sûr DDV " avec condescendance ou encore plus directement " tu n'y penses pas sérieusement, mais " ton " DDV , IL n'a aucune chance , c'est fini pour lui " ( dit en langage sarkoziste , alors que le premier sujet , à savoir le nom , suffit et que le IL est en trop : quand j'entends les discours présidentiels , j'ai les orteils qui se contractent , c'est plus fort que moi , on dirait qu'il s'adresse ou à des enfants de 5 ans , et encore ! ou à des neuneus! )... je plongeais dans les abimes de la plus grande mélancolie et j'avais à la fois la tristesse et la rage chevillées au coeur pour ma soirée . Actuellement je suis hyper zen , c'est bon signe !!!

Bien sûr , cela ne sera en rien facile , je ne suis pas naïf tout de même ... loin s'en faut . Pourvu que nous soyons tous ICI , en rang serré , Mathilde en tête ... et beaucoup d'autres ailleurs , alors les batailles villepinistes , les unes aprés les autres , nous les gagnerons , foi de Marius !!!

l'équipe du blog 24/04/2009 18:06

Chère Ludivine, il est naturel de parfois douter car le boulot est immense. Le doute doit servir à nous maintenir bien en éveil mais il ne doit pas diminuer notre courage et nos forces. pour cela nous devons unir nos forces. Nous espérons tous pouvoir nous rejoindre bientôt au sein d'un mouvement villepiniste. C'est ça qui nous permettra de nous donner la main et de nous entraider lorsque le doute vient à saisir un Villepiniste.

laetimeg 24/04/2009 16:49

http://www.lefigaro.fr/lefigaromagazine/2009/04/25/01006-20090425ARTFIG00174--la-cote-de-juppe-en-baisse-.php

Comme quoi Sarko respecte plus Vilelpin que l'on peut le penser, même s'il veut l'assassiner politiquement!!!
Car comme l'a dit Villepin dans l'une de ses précédente interview: "Je connais suffisemment bien le Président de la République pour savoir qu'il ne respecte que les rapports de force."
Et Villepin lui en impose un beau!!