Villepin à VSD : «Je ferai tout pour que la vérité éclate, elle en décevra un certain nombre»

Publié le par L'équipe du blog

De retour de Chine où VSD l'a suivi début septembre *, Dominique de Villepin revient sur le climat délétère qui s'est déjà installé avant l'ouverture du procès Clearstream. A partir de lundi 21 septembre, l'ancien premier ministre comparaît pour «complicité de dénonciation calomnieuse».


Ces audiences sous haute tension -prévues sur un mois- devront mettre en lumière le rôle joué -ou non- par Villepin dans la manipulation orchestrée en 2004 à l'aide de faux listings bancaires, censés attribuer des comptes secrets à Nicolas Sarkozy et à des dizaines d'autres personnalités. Extraits de l'interview de Dominique de Villepin.


La tension avant le procès
. «Tout est extraordianire depuis le début. Un président de la République partie civile qui ne cesse de s'immiscer dans le dossier, qui fait des déclarations au Brésil pour le moins étonnantes. La justice demande de la sérénité et de l'indépendance.»


Ses arguments de défense.
«Mon ennemi dans cette affaire, c'est la confusion. Elle a pour premier effet de créer de la suspicion et de salir. J'assume les décisions prises lors de cette période. Je ferai toout pour que la vérité éclate. Elle en décevra un certain nombre.»


Le manque du pouvoir.
«Il est difficile mais nécessaire de dire des choses différentes enpériode de crise. J'aurais pu me laisser inhiber par les attaques contre moi, prendre peur, ou, après tout, vivre caché. Ce n'est pas mon tempérament ni mes convictions.»


Lire l'article intitulé «Dominique de Villepin prêt au combat» dans VSD n°1673 (du 16 au 22 septembre 2009)

Publié dans L'affaire Clearstream

Commenter cet article

ChristineH 18/09/2009 01:48

La citation suivante, de Charles De Gaulle,

"Le caractère, vérité des temps difficiles".

me semble tout à fait appropriée à Dominique de Villepin en cette veille d'épreuve pour lui-même, sa famille, ses proches et ses amis, lesquels sont je l'espère, de plus en plus nombreux.

Adhérons au Club Villepin

www.clubvillepin.fr

Philippe 17/09/2009 21:46

Bonsoir,

Dans l'entretien avec Christophe Barbier, Dominique de Villepin a très habilement mis Mme Alliot-Marie devant ses responsabilités dans ce dossier (il est probable que Nicolas Sarkozy ne va pas apprécier ces informations).

Surtout, il a planté la première banderille juridique dans le dossier de Zig et Puce (donc de JC Marin) en confirmant ce qui commence à être largement compris: Nicolas Sarkozy n'a jamais été cité sur aucune liste du dossier.

Pas plus que ses frères Guillaume et Olivier....qui n'ont pas cru bon aussi d'ester en Justice.

Il serait maintenant utile de marteler cette vérité qui déstabilise tout l'édifice des mensonges et de la confusion voulue.

Par ailleurs,un journaliste courageux et honnête pourrait interroger Mme Alliot-Marie et Monsieur Marin sur les textes juridiques permettant à un citoyen non visé par un préjudice de se constituer partie civile.

Leurs réponses devraient être étudiées avec soin et attention.

La vérité se fraie son chemin....

Bien cordialement,

L'équipe du blogg 17/09/2009 16:57

Dominique de Villepin et sa face cachée
Plus le détail des enquêtes tombe plus l'opinion se révèle surprenante dans son appréciation sur Dominique de Villepin.

Le détail du dernier baromètre Ifop pour Paris Match de ce jour laisse apparaître des enseignements paradoxaux sur l'ancien Premier Ministre.

Les clichés laissent probablement prévoir des réserves de bonne opinion chez les hauts CSP, les seniors et les urbains.

Bien loin de tels repères, les points forts de Dominique de Villepin sont sur les segments suivants :
- les 25 à 34 ans,
- les ouvriers (53 % de BO),
- les "pas de diplome" (53 % de BO),
- le Modem (59 % de BO),
et le rural (61 % de BO).

C'est une réalité moins connue bien éloignée des a priori ...

Exprimeo