Suspension de séance au procès: il faut lire le déroulé!

Publié le

Des amis qui ont réussi à entrer dans la salle d'audience ces derniers jours nous ont signalé que les médias ne reprenaient pas systématiquement ce qui était important dans ces auditions. Ce qui tend à innocenter DDV est passé sous silence.

 


16 h 27

C’est au tour de Me Metzner, avocat de Villepin. Il rappelle les investigations menées par Van Ruymbeke.

 

Van Ruymbeke confirme. "Dès réception, j’ai communiqué les éléments sur les listings au parquet".

 

Me Metzner : deux magistrats se déplacent au Luxembourg pour vérifier les listings. Que vous disent-ils lorsqu’ils reviennent ?

 

Van Ruymbeke : ils prennent très au sérieux les listings. Ils me disent qu’il faut être prudent et se limiter aux investigations bancaires.

 

Me Metzner : à quel moment avez-vous eu la certitude que tous les comptes étaient faux ?

 

Van Ruymbeke : je n’ai eu la certitude que pour les comptes que j’ai investigué. Je ne crois que ce que je vois. Je n’ai que des certitudes judiciaires.

 

Me Metzner : qui a accès au dossier ?

 

Van Ruymbeke : le parquet et la partie civile Thales. Thales suivait le dossier.

 

Me Metzner : est-ce que certains hommes politiques sont venus vous voir ?

 

Van Ruymbeke : deux d’entre eux, le troisième m’a écrit.

 

Me Metzner : le quatrième est-il intervenu ? (NDLR : Sarkozy)

 

Van Ruymbeke : à aucun moment.

 

Me Metzner : l’avocat du quatrième est-il venu vous voir ?

 

Me Herzog se lève et proteste

 

Le président : c’est sur l’identité de conseil entre Thalès et l’un des hommes politiques mis en cause (NDLR : Sarkozy)

 

Me Metzner : Sarkozy ne vous a pas dit qu’il était mis en cause à tort ?

 

Van Ruymbeke : absolument pas.

 

Me Metzner : MAM et Marland (NDLR, son directeur de cabinet à l’époque) sont-ils intervenus auprès de vous-même après la publication du Point ?

 

Van Ruymbeke : non.

 

16 h 31


Me Lantourne défend Me Herzog et met en cause Me Metzner, qui répond vivement. Me Temime se lève et se lance dans une grande envolée sur l’éthique de l’avocature.

Bataille entre avocats.

 

Le président lève la séance.

 

Me Iweins, avocat de Gergorin, mais aussi ancien bâtonnier, appelle Mes Temime, Metzner, Herzog et Lantourne pour une explication de figure.

 

Un représentant du bâtonnier est appelé pour régler le litige.

 

Source la Tribune: http://www.latribune.fr/actualites/politique/affaire-clearstream/le-proces-clearstream/20091002trib000429109/proces-clearstream-minute-par-minute-suivez-le-temoignage-de-van-ruymbeke.html

 

 

Publié dans L'affaire Clearstream

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Diana 07/10/2009 07:01


Merci Yannick pour vos précisions.


yannick 07/10/2009 06:52


diana pour infos les journalistes qui défilaient a l'élysée le 18 septembre avant le procès c'était catherine Nay,Alain Duhamel, Christophe Barbier etc...La chaine de télévision c'était le grand
journal de canal plus dans la rubrique du petit journal. Dominique de villepin était l'invité ce jour- là.
Bien à vous.
Merci


Diana 07/10/2009 02:54


Les médias peuvent raconter des bobards.. En fin de compte, c'est le Président du tribunal qui décidera. Nous verrons s'il est capable de résister aux pressions.


Diana 07/10/2009 02:49


Juste avant le début du procès, je crois que c'était le vendredi 18 septembre, j'ai vu à la télé, que des journalistes arrivaient à l'Elysée, entre chien et loup, convoqués (invités...) par le
locataire des lieux ; Catherine Nay, par exemple est arrivée au volant de sa voiture qu'elle a garé dans la cour. Malheureusement je ne me souviens pas du nom des autres journalistes, ni de la
chaîne qui a diffusé cela. Evidemment ce sujet est passé une seule fois, cette information n'a pas été reprise. Mais j'ai fait tout de suite le lien avec la prochaine tenue du procès Clearstream


FH 06/10/2009 22:58


Je ne m'étonne même plus que les médias au sujet de l'audience d'hier n'ai fixe leur attention que sur les déclarations de ce général et peu ou presque pas de mots sur la fin de cet interrogatoire
qui innocenterait DDV .Le climat et tellement lourd qu'il n'en a même pas été question aujourd'hui mais comme on dit ce qui compte c'est le résultat .Un article intéressant à lire pour illustrer
cela sur le site expriméo intitulé "DDV face à la double vie des mots".
Alors demain c'est le face à face avec ce fameux général (chapeau pour ses FICHES BRISTOLS,j'adore le coup du général AUX FICHES BRISTOLS moi aussi à l'école(jsui un peu comme lui) pour mes cours
j'utilisais des FICHES BRISTOLS bien CARTONNEES pour les CONSERVER LONGTEMPS LONGTEMPS LONGTEMPS mais j'allais en cours et je ne faisais pas parti des services secrets...).Allez on pour dire bonne
chance pour demain;
Et enfin pour finir je voulais parler d'un autre article que j'ai lu sur le site du nouvel obs intitulé "des nouveaux carnets secrets pourraient faire scandale" ou il est question de personnalités
politiques de gauche comme de droite qui aurait perçues des commissions suite à des contrats comme celui des frégates et devinez quels noms sont cités???Notre bien aimé PR((rire je fais du
Rondot)NAAAAAAAAAN mais quand même pas NOTRE PR QUI EST L'INNOCENCE et l'HONNETETE INCARNEE) Balladur et Guigou .Décidément TOUS CES CARNETS posent bcp de problèmes...Mais attention accordons à ces
personnalités la PRESOMPTION D'INNOCENCE parce que là ,il est question d'ARGENT...C'est trop GRAVE