Dominique de Villepin était-il au courant de la fausseté des listings?

Publié le par L'équipe du blog

Dominique de Villepin était-il au courant de la fausseté des listings?


Là réside le problème. Si l'audience a écorné la crédibilité de l'ancien diplomate, mis en difficulté sur plusieurs aspects, cela ne démontre en rien qu'il savait que les listings étaient des faux. A ce jour, ce point est impossible à prouver. Or, avant de condamner un prévenu pour "dénonciation calomnieuse", le tribunal doit être certain qu'il savait à 100% que les faits dénoncés étaient mensongers.

Source: L'express



Publié dans L'affaire Clearstream

Commenter cet article

massias 28/01/2010 14:10


Mr De Villepin;
heureux de constater que certains tribunaux en France ne condamnent pas sur de simples présomptions ou racontards, mais fondent bien leur décision sur des preuves ou absence de preuve!
La methode Sarkozy n'est pas passée et il faut s'en rejouir! mais d'ici 2012, combien d'excations vont elles être commises en tous domaines sur ces principes!
Bonne chance dans votre reconstruction politique: 2012 n'est pas si loin.
sincères salutations.
Michel massias


ChristineH 15/10/2009 19:25


Ce qui m'énerve au plus point avec les journalistes depuis près de 2 ans au sujet de Dominique de Villepin, c'est que quoiqu'il dise, quoiqu'il fasse : pour eux, c'est sûr c'est IL EST
COUPABLE.

Et s'il ne l'est pas, ils veulent systématiquement le faire croire. Non seulement, cela fait vendre du papier mais surtout c'est tout bon pour le nouveau conducator depuis mais 2007.

L'Express, tout comme les autres : pas plus, mais surtout pas moins.

De toutes les rédactions tant parisiennes qu'en régions, qu'elle est celle(s) qui a, au moins émis l'hypothèse d'une possible innocence de DDV?

Personnellement, je n'en connconnais pas !

Toute ceci est la preuve d'une démocratie malade.

J'avais crû comprendre au printemps 2007 qu'un certain candidat NS voulait faire de la france, une démocratie irréprochable.