Le Maire marque sa différence avec Villepin

Publié le par l'équipe du blog

Le ministre de l'Agriculture, Bruno Le Maire, a pris quelques distances hier avec l'ancien chef du gouvernement, Dominique de Villepin, dont il fut le directeur de cabinet à Matignon. S'il a exprimé son« admiration » et son « amitié personnelle »pour l'ex-Premier ministre, il a estimé, sur Europe 1, que ses critiques ne devaient pas aller à l'encontre de « l'intérêt et l'union de la majorité ».
« Nous avons besoin d'avoir des débats, de faire de la place à tous ceux qui peuvent apporter quelque chose à ce débat », a observé le ministre. 
« Il est nécessaire, surtout quand on exerce le pouvoir », que « la majorité écoute toutes les voix parfois dissonantes », a-t-il insisté. Mais il y a « une limite à ce débat. Tout ce qui peut affaiblir l'unité de la majorité me paraît aller dans le mauvais sens, tout ce qui peut enrichir le débat, dans le bon sens », a nuancé Bruno Le Maire. « Il n'y a pas d'alternative. On est membre d'une majorité ou on ne l'est pas », a-t-il tranché.

Source: Les échos

Publié dans Dominique de Villepin

Commenter cet article

ravilob nomis 10/11/2009 17:10


La citation du jour
"Ta pensée est une étincelle miraculeuse. Tout ce que tu peux imaginer, tu peux l'obtenir, le créer, le rendre vrai."
Olivier Lockert
Core gem


marius 10/11/2009 15:37


Oui , il s'agit bien du discours " copié collé " du Président des Etats Unis à Berlin et qui avait soulevé l'enthousiasme du Monde et des Berlinois , et il était trés choquant d'entendre dans la
bouche de notre actuel Président cette même phrase , style "le ver de terre essayant d'égaler l'inaccessible étoile "! Je vous rejoins aussi quand vous vous offusquez du silence sur le grand De
Gaulle ( et pas seulement en taille )hier à Berlin ! De toute façon peut-être dans des temps si durs également pour les Berlinois, eût-il mieux valu distribuer l'argent qu'a coûté cette
manifestation à ceux qui en Allemagne comme partout ailleurs sont dans la plus grande pauvreté ! Ils ont été punis , le ciel n'était même pas avec eux et pleurait comme nous devant le spectacle
offert !


jaffar-bandjee 10/11/2009 15:17


bonjour
navré ce n'est pas 49ème anniverrsaire du décés du Général de Gaulle mais c'était le 39ème anniversaire de ce patriote pur et dur et de la bonne souche de FRANCE. Qu'Allah, le beni et lui accorde
une place dans son Paradis;
Amen


jaffar-bandjee 10/11/2009 15:04


Bonjour,
Sauf erreur de ma part on parle du "Copier Coller " du discours de Mr. Kennedy très bien.
Hier peut être le 20ème anniversaire de la fin du mur de Berlin "Sarkozy" sautillant comme un lapins avec des chef d'Etat lui dépassant deux ou trois encablure même les femmes compris, le pôvre
était le seul de la Famille des Pygmés (des gens nettement supérieur au nôtre);
On peut dire comme Kennedy que je suis un Berlinois ok.
Mais hier c'était quand même le 49ème Anniversaire du Décés du Général de GAULLE pas bcp entendu parler à la télé mais ce fût l'UNIQUE Chef d'Etat Occidental avoir dit haut et fort d'une Europe de
l'ATLANTIQUE à
l'OURAL" à ma connaissance ce n'était l'Heureux Comme un Petit Garçon de P.P.D.A.
encore il fallait à cette époque en pleine guerre froide de deux blocs Est-OUEST que le Général avait dit ça! Mais hier celui qui a tout fait pour cette entente entre l'Allemagne et la France le
Tsar-Kozy de toute la France et de Navare ne savait même qui était ce GENERAL, pas un laveur des Latrines des Généraux mais un vrai GUERRIER.
Malheureusement ses "VEAUX" ont la mémoire très courte et très touchés par la Maladie de l'oubli(je ne me rappelle plus le terme médical excusez moi?
oui pas un mot pour celui qui a sauvé la France et retrouve sa place sur l'Echiquier International pour voir des moins que riens jouir comme un clown.
Bonne semaine restante.


marius 10/11/2009 14:43


Pholippe , avez vous vu et entendu hier la fin du discours de sa majesté qui ne sachant plus à quelle branche se raccrocher copie tout simplement la fin d'un discours de Kennedy en déplacement à
Berlin : " I am a berliner ": quelle pâle copie, ce n'est pas en enfilant les habits d'un mort irremplaçable qu'on arrive à se hisser au niveau des grands . Pitoyable , autant lui que ses
conseillers du reste !
Merci à vous , Philippe de nous rappeler la verve de Mathilde qui parlait haut et fort mais avec tant de bon sens , si elle nous lit , quelle revienne vite parmi nous , nous sommes tellement
complémentaires les uns les autres .