Appel du Député Jean-Pierre Grand

Publié le

Nous savons tous que ce qui se jouera au travers du procès à venir est le respect ou non du fonctionnement démocratique de notre société car la justice en est l'un des principaux piliers. L'esprit de justice est respecté dans une véritable démocratie. Il ne l'est pas dans les pays jugés non démocratiques. Dans ces pays l'esprit de justice y est foulé au pied et instrumentalisé. Lors de ce procès, fallacieusement baptisé procès Clearstream, les citoyens des autres pays observeront la France et les Français et ils porteront sur eux, donc sur nous tous, un jugement. Aussi nous devons nous mobiliser et mobiliser le plus de Français possibles pour défendre l'image de la France, pour défendre l'homme d'Etat, serviteur de la République  Dominique de Villepin !

 

Relayons le plus largement possible l'appel du Député Jean-Pierre Grand. Merci à tous et à toutes!

Nous demandons également à tous ceux et celles qui ont ouvert des espaces internet villepinistes ces derniers jours, (twitter, facebook, blog...) ou qui en ont découvert de nouveaux sur la toile, de nous contacter directement par mail.



Appel du Député Jean-Pierre Grand:


AFFAIRE CLEARSTREAM, INVERVIEW EUROPE 1 DU PROCUREUR J.C MARIN

 

Ce matin sur Europe 1, Jean-Pierre ELKABBACH interviewait Jean-Claude MARIN, Procureur de Paris.

 

En ce début de matinée, je n’avais pas encore pris connaissance de cette interview, mais j’ai été alerté par des blogueurs villepinistes indignés par ce qu’ils venaient d’entendre.

 

Pour ceux qui l’ignoreraient, le Procureur de Paris Jean-Claude MARIN a décidé de requérir lui-même lors du procès CLEARSTREAM, dont la première audience est prévue le 21 septembre prochain.

 

Que penser des déclarations de ce Procureur de la République, qui égrène des éléments supposés à charge et laisse entendre, sans ambiguïté, qu’il y a peu de chance qu’il change d’avis sur la culpabilité de notre ancien Premier Ministre, alors que le procès n’aura lieu que dans trois semaines.

 

La justice est déjà à l’œuvre dans les médias pour banaliser le procès de celui qu’elle a décidé être le principal accusé et qui ne doit être considéré que coupable.

 

De mémoire de Républicain on n’avait jamais vu, depuis la Libération, une telle atteinte au fonctionnement de la Justice.

 

J’ai toujours dit que la première victime de l’affaire CLEARSTREAM était Dominique de VILLEPIN qui est traité comme un « dissident soviétique ».

 

Notre Procureur de la République va rester dans les annales comme celui qui aura annoncé l’issue de ce procès politique avant même qu’il n’ait eu lieu.

 

Les Démocrates et les Républicains vont réagir, le fonctionnement de notre Démocratie les concerne tous.

 

Adhérez en masse au : club villepin.fr

 

 

Jean-Pierre GRAND

 Député de l’Hérault

 

Publié dans L'affaire Clearstream

Commenter cet article

emmanuel 31/08/2009 12:46

Pour l'article 9 je propose de demander explicitement le retrait de ce procureur de LA REPUBLIQUE.
Pour l'article 3 il nous faut attendre 2010 et 2012 pour démocratiquement défendre nos convictions de Gaulliste républicain.
Ce matin j'ai soudainement honte de ce pays sous l'emprise monarchique de cette parodie de 5éme République. En d’autre temps nous parlerions d’un tyran.
Article 9 - Tout homme étant présumé innocent jusqu'à ce qu'il ait été déclaré coupable, s'il est jugé indispensable de l'arrêter, toute rigueur qui ne serait pas nécessaire pour s'assurer de sa personne doit être sévèrement réprimée par la loi.
Article 3 - Le principe de toute souveraineté réside essentiellement dans la Nation. Nul corps, nul individu ne peut exercer d'autorité qui n'en émane expressément.

Philippe 31/08/2009 11:32

Bonjour,

La loi est ici bafouée très clairement, mais les commentaires des avocats ne peuvent que viser le caractère "incongru et insolite" des propos de Monsieur JC Marin.

On ne peut malheureusement, sauf cas de FORFAITURE avérée, déposer plainte en Justice contre ce procureur qui a eu l'AVANTAGE formidable de démontrer aux yeux de tous les citoyens ce qu'était ce procès Clearstream, à savoir une véritable machination politique au compte d'un seul homme, et non au service de la recherche de la vérité des faits.

Dans le jugement pénal du député UMP Manuel Aeschlimann- lien ci-dessous-, les avocats de Dominique de Villepin noteront avec intérêt que les juges ont soulevé le point LITIGIEUX des interventions POLITIQUES possibles dans le dossier, en citant nommément l'ancien ministre de l'Intérieur de 2005!!!

http://asnieroislibere.blogspot.com/2009/03/asnieres-le-jugement-integral.html

Je pense que ce Jugement et son contenu sur les pressions que certains veulent mettre sur la Justice de la République est une leçon de choses pour tous les partisans de Dominique de Villepin.

Un tel précédent permet de comprendre ce qui peut se passer aujourd'hui dans le dossier Clearstream.

Je souhaite à toutes et tous une fructueuse lecture de ce jugement d'un ancien conseiller de Nicolas Sarkozy afin de prendre les meilleures décisions possibles ensuite dans le dossier Clearstream.

Bien cordialement,

Valérie 30/08/2009 15:45

J'aimerai faire erreur sur la loi(n'étant pas spécialiste je me suis fixée aux explications lues et à la réaction des avocats de DdV qui regrettent l'intervention de JC Marin sans en dénoncer l'irrégularité.Si vous avez raison Philippe,je crains qu'il y a belle lurette que la"justice s'en lave les mains.Gageons que celà constitura un argument pour la défense de DdV,comme le fait qu'intervienne personnellement ce procureur à cause du côté non ordinaire du dossier.
En effet,sur Europe1,il dit expressément"c'est un dossier hors normes,il est du devoir dans ces cas là que le chef du parquet prenne ses responsabilités,compte tenu des qualités de DdV(ministre à l'époque)et monte à l'audience.Il avoue donc que c'est la présence de DdV et non les faits qui justifie son intervention.Il y a bien focalisation sur DdV qu'il faut éliminer,les"subordonnés"n'étant pas à la hauteur de la tâche,ou ne voulant pas se prêter à ce simulacre de procès

Philippe 30/08/2009 10:49

Bonjour,

Je corrige une erreur de frappe afin de rendre une phrase écrite ci-dessus plus claire pour les lecteurs. Avec mes excuses pour cette erreur malencontreuse.

Dans le premier paragraphe du texte précédent, il fallait lire;

"un avocat est un professionnel de droit privé ET C'EST son client qui le paie".

Philippe 30/08/2009 10:42

Valérie,

Vous faites erreur sur la loi: un Procureur de la République représente la société qui le salarie comme fonctionnaire d'Etat, un avocat est un professionnel de droit privé son client qui le paie.

Le premier peut s'exprimer sur un dossier qui lui est remis en RESPECTANT à la fois la présomption d'innocence et l'INDEPENDANCE DES JUGES.

Le second peut s'exprimer librement car il est une personne privée représentant les seuls intérêts de son client.

Leurs droits et obligations sont donc différents, de par la loi.

En l'occurrence, la loi, celle de la République est ici violée et bafouée avec un cynisme qui révolte tout citoyen qui veut défendre ses droits civiques et constitutionnels, donc la République et la démocratie.

Il s'ensuit que la situation est certes marquée, comme vous le soulignez, par une campagne indigne contre l'INDEPENDANCE DES JUGES et le fonctionnement CONSTITUTIONNEL de la Justice, mais SURTOUT par une attaque SANS PRECEDENT depuis les évènements qui ont suivi la Libération, voire aussi ceux qui ont eu lieu pendant la guerre d'Algérie, contre les principes démocratiques fondamentaux de la République.

Or, il me semble que, si la communication vers le public, est effectivement un élément important du combat mené par Dominique de Villepin (et ici par TOUS LES REPUBLICAINS au-delà de leurs légitimes convictions politiques les plus diverses), cette communication ne peut être détachée du fond des choses, à savoir de la mise en avant du viol manifeste, public, revendiqué, des principes de la République au profit d'un clan politique, ce qui est une MENACE POUR TOUTE LA SOCIETE.

Là est l'essentiel.

C'est là que réside le pilier fondamental de la défense commune de Dominique de Villepin et de la République. C'est là que se situe aussi le centre du combat que mène ce blog avec ténacité.

Voilà donc qui devrait être au centre de l'action et de la réflexion, voire de la communication, de tous les vrais partisans de la République, dont les partisans et amis de Dominique de Villepin.

Car, aujourd'hui, l'affaire est entendue: il existe bien une machination POLITIQUE qui INSTRUMENTALISE la Justice de la République pour défendre des intérêts partisans et privés.

Mais, la vérité est en marche et elle devrait ne pas trop tarder à apparaître au grand jour, ce qui risque de retourner la machination contre ses auteurs.

Mais, là, nous parlons de l'avenir proche, très proche....

Bien cordialement,