Un article du Figaro fort instructif!

Publié le par L'équipe du Blog

Voici un article du Figaro que Mathilde a eu la grande gentillesse de nous signaler sur ce blog. Vous y noterez que, pour étayer ses dires, devant les juges, Jean-Louis Gergorin a apparemment avancé des dates qui sont fausses (voir le paragraphe "la médaille de Gergorin"). Quel crédit la Justice française accordera t-elle à un monsieur qui se trompe dans ses dates et à un général qui n’a fait que colporter ce que celui qui se trompe lui aurait affirmé. Nous le saurons dans les prochaines semaines. Nous espérons une seule chose, c’est qu’à cette occasion il nous soit démontré que nous nous étions peut-être trompés, et qu’il n’existait pas de complot qui visait la destruction de Dominique de Villepin!

Publié dans L'affaire Clearstream

Commenter cet article

mathilde 21/12/2007 15:28

Coups tordus d'un patron des RG : Yves Bertrand
Voici un extrait du lien ci-dessous, et paru dans "Bakchich" le 15 octobre :

///Son éclectisme politique, qui lui permit – ainsi qu’à son service – de durer, ne doit pas dissimuler qu’il fut d’abord le fidèle serviteur de la chiraquie, tout comme Philippe Massoni, ancien patron des RG lui aussi et conseiller de Chirac à l’Elysée durant le dernier quinquennat. Pas étonnant que les deux hommes puissent être soupçonnés aujourd’hui par les juges d’Huy et Pons de se trouver au cœur de la vaste usine à gaz qu’est l’affaire Clearstream.////



http://www.bakchich.info/article1767.html

mathilde 21/12/2007 15:15

MAM entendue en ce moment par les juges concernant CLEARSTREAM

http://www.lemonde.fr/web/depeches/0,14-0,39-33689673@7-37,0.html

mathilde 21/12/2007 14:32

Je sors un extrait de l'article (lien dans le post précédent) du "Figaro" qui devrait donner à Philippe des éléments très parlants :

////Tantôt charmeur, tantôt cassant
Fidèle à ses habitudes, il dompte ses interlocuteurs, tantôt charmeur tantôt cassant, dans ce célèbre bureau du 45e étage de la tour Elf, que Claude Chabrol mettra plus tard en scène dans son film sur l'affaire Elf, avec Patrick Bruel dans le rôle du détonnant patron. Sortent alors tous les dossiers qui conduiront son prédécesseur, Loïc Le Floch-Prigent, en prison. Toujours intransigeant, Philippe Jaffré s'offre aussi le luxe de donner une leçon à Jean-Claude Trichet. Jugeant que la crise immobilière a été mal gérée par la banque centrale, il refuse de renflouer la banque Pallas-Stern, dont Elf est actionnaire, l'acculant à la faillite.
Mais le 5 juillet 1999, la roue tourne. Thierry Desmarets, le PDG de TotalFina, lance une OPA sur Elf. Philippe Jaffré résiste, puis finit par abdiquer. Le 29 octobre, il quitte le groupe et déclenche la première grande polémique sur les « parachutes dorés ». Il part avec plus 200 millions de francs. Loin de jouer la discrétion, il provoque. Et crée la société « Stock-option » et son site Internet qui permet de calculer ses gains ! Retourné dans l'anonymat, il en profite pour s'occuper de ses trois enfants, tout en essayant de faire décoller la banque en ligne Zebank. Mais manifestement, il s'ennuie.
////////

mathilde 21/12/2007 14:27

http://www.tdg.ch/pages/home/tribune_de_geneve/recherche/recherche_3_2_1/(contenu)/28433

un extrait très instructif et peut-être révélateur, de l'article paru au moment des faits :

Edouard Stern a été abattu de quatre balles de revolver la veille au soir. Pour le juge Graber, c'est le début d'une longue et minutieuse enquête où il va, souvent, se sentir bien seul. Car si Edouard Stern reste un inconnu à Genève, en France, en revanche, le financier fait partie du gotha. Il est le conseiller et l'ami des puissants. Nicolas Sarkozy et son épouse, Cécilia, font partie de ses intimes. Il peut joindre le ministre de l'Intérieur à toute heure du jour ou de la nuit. Il a ses numéros de portable, ses lignes directes à son domicile ou à son bureau. Il connaît aussi très bien Philippe Jaffré, l'ancien PDG d'Elf. Et Hubert Védrine, ancien ministre des Affaires étrangères.

Depuis "Philippe Jaffré" est également décédé
...il y a 2 mois...d'un cancer fulgurant...et il avait de très prestigieux meilleurs amis...Fabius & Daniel Bouton (SG), et je crois que c'est également lui qui a remplacé à la tête d'ELF Le Floch-Prégent ?!?!?!

http://www.lefigaro.fr/actubourse/20070910.FIG000000240_deces_de_philippe_jaffre_patron_brillant_et_provocateur.html

Philippe 21/12/2007 13:23

Mathilde,

Merci pour les informations sur les photos de l'entourage du monarque français lors de son couronnement.

J'en profite pour corriger une petite erreur de nom: on parle de Cécile Brossard -et non de Carole- dans le dossier Stern.

Je rajouterai un petit "plus" à votre excellent commentaire: la holding Stern aura certainement des explications à fournir prochainement,mais il est probable que la banque Lazard soit aussi visée prochainement, notamment sur les rétro-commissions de certaines affaires de ventes d'armes qu'elles auraient pu voir passer par hasard.

Bien sûr, pourvu que des enquêtes judiciaires à venir ne touchent pas l'entourage des riches financiers proches du nouveau roi de France, cela ferait jaser dans les chaumières qui subissent inflation des prix et régression sociale.

Mais, vu le changement de ton progressif, mais constant, du Figaro à l'égard du "petit Père Nicolas", comme certains l'appellent, la prophétie de Dominique de Villepin sur "celui qui va se retrouver en slip", avec un retour du boomerang, certes indirect, de l'affaire Clearstream (avec d'autres affaires en wagon accroché) devient une hypothèse qui n'est pas irréaliste.

En avant-goût, le "cher" Patrick Devedjian, Président du parti UMP et du Conseil Général vien, le pauvre garçon, de subir une plainte auprès de la Commission Européenne pour: atteinte à la libre concurrence en Europe et subvention publique illégale, sans compter un dossier de marché public assez opaque dénoncé par des élus du Conseil Général.

Si en plus, le Président du parti "libéral" français enfreint lui-même les principes énoncées par son parti et promus par son roi, tout cela par souci de favoriser un groupe-Eiffage- vu par beaucoup comme "proche de l'UMP" et qu'il se heurte à la Commission européenne, c'est mauvais signe....

D'autant que justement, à Bruxelles, Sarkozy et ses amis commencent vraiment à énerver beaucoup de monde! Pire encore, le comportement incohérent des sarkozystes génère de la colère dans les grands groupes européens et certaines biles de hauts dirigeants s'échauffent.

Et eux aussi savent "lancer" des affaires et ont les moyens de les faire largement connaître, avec de multiples détails précis.

Des noms circulent déjà dans la blogosphère, mais il importe d'attendre la période des cadeaux.

Bien amicalement,