AGENDA

Publié le

Dominique de Villepin sera l'invité de Samuel Etienne dans "comme un vendredi". Emission diffusée sur France 3 vendredi 24 avril de 23 Heures à 00 H 10. Vous pourrez ensuite retrouver, ici, l'intégralité de l'émission.

Commenter cet article

Diana 22/04/2009 16:09

De toutes façons, c'est le lot de tout homme politique de se faire attaquer par ses opposants. Par contre, il y a problème quand les médias prennent parti.

ravilob+nomis 22/04/2009 14:13

La citation du jour
"Bavardage est écume sur l'eau, action est goutte d'or."
Proverbe tibétain

valérie 22/04/2009 09:26

"Pour bâtir haut,il faut creuser profond":pour entreprendre et réussir quelque chose de grand,il faut des fondements solides, il faut s'assurer d'avoir les connaissances,les ressources et la stratégie nécessaire ce qui manque cruellement à l'équipe actuelle. A nous de consolider la position de DdV car il va être de plus en plus attaqué, sur les flancs gauches et droits, ça commence déjà!

ChristineH 22/04/2009 01:33

Bonsoir,

Effectivement, notre devoir, en tout cas pour l'instant est de défendre Dominique de Villepin par tous les moyens tant il est attaqué.
Oui il l'est à la fois par la sarkozie, Elysée en tête mais également par la médiacratie plus ou moins gauchisante qui semble se nourir de faits en apparence insignifiants pour amuser la galerie mais lancés en fait pour mieux le discréditer auprès des Français qui peuvent, ou qui pourraient se tourner vers lui.
Voici que depuis quelques jours, les deux personnes les plus attaquées sont comme par hasard, mais en est-ce un véritablement,Ségoléne Royal et Dominique de Villepin sans oublier deci-delà, quelques piques à François Bayrou. N'avez-vous remarqué que tous les trois sont de farouches opposants à NS, sa politique et sa gouvernance. Et voilà que l'on nous en remet une couche tout simplement parce que DDV, qui n'est pas un tricheur, aurait reconnu que la beauté de SR ne lui était pas indifférent voici plus de 30 ans lorsqu'il avait 20 ans à l'ENA. Si je peux me permette de conseiller DDV, qu'il fasse attention au "off". C'est dans ces moments-là que l'on perd quelque attention et plouf le journaleux qui vous interview tient son scoup que la maison d'en face n'aura pas. Certes, les hommes politiques ne peuvent se passer des médias mais doivent les utiliser avec précaution surtout si l'on veut garder une certaine crédibilité de la parole politique, par ces temps de crise. Sinon nous continuerons à voir et lire des commentaires et autres flots d'injure et de propos plus haineux les uns que les autres sur les sites du Figaro et autre presse sarkosyste mais pas seulement.

Villepinistement vôtre
ChristineH

ludivine 21/04/2009 22:29

Comme j'envie votre optimisme marius ... même si parfois je fais unrêve identique au vôtre, mais je reviens vite à la réalité des choses après lecture de la presse spécialisée dans l'acharnement contre DDV qui devient parfois presque
"tendance" si l'on peut dire et puis il y a le prochain procès en ligne de mire... de quoi retenir son souffle avant d'imaginer " la france autrement" avec DDV ne croyez vous pas!