Notre DEMOCRATIE...

Publié le par L'équipe du blog

L'ancien premier ministre Dominique de Villepin, renvoyé en procès dans l'affaire Clearstream, a été suivi par des policiers de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) en avril, a affirmé mardi un de ses avocats, Me Olivier Metzner. "Les officiers de sécurité qui sont en charge de la protection de M. de Villepin ont repéré au mois d'avril des voitures qui filochaient l'ancien Premier ministre", a rapporté à l'AFP Me Metzner, confirmant une information à paraître mercredi dans Charlie Hebdo.

"Ces officiers de sécurité ont alors relevé les plaques d'immatriculation qui se sont avérées être celles de voitures du ministère de l'Intérieur" et de la DCRI, a ajouté Me Metzner, précisant que ces filatures avaient alors cessé. Selon lui, M. de Villepin s'en est immédiatement plaint auprès du patron de la DCRI, Bernard Squarcini, qui a nié ces filatures. "Il est tout de même inquiétant que dans un état démocratique on fasse surveiller un ancien Premier ministre", a commenté Me Metzner, à moins d'une semaine du début du procès Clearstream, le 21 septembre.

Source: Le figaro

Publié dans L'affaire Clearstream

Commenter cet article